+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, janvier 27, 2021
PolitiqueSport

RDC: L’accord de la Saint Sylvestre a expiré. Il n’a plus raison d’être (Kantintima)

3views

Les masques viennent de tomber, la question ne touchez pas à ma constitution trouve sa réponse dans un cadre d’échange et débat organisé par l’ancien technicien de la Commission Électorale Nationale Indépendante CENI. Sous le thème : Élevons les défis pour l’émergence du Sud-Kivu ensemble, Norbert Bashengezi Katintima, notable de la province du Sud-Kivu a réuni au tour de lui différentes couches de population dans la ville de Bukavu, le mercredi 29 janvier 2020 dans la salle Mgr Kaningu. L’orateur du jour a plaidé pour la concertation, la cohésion de tous les Sud-Kivutiens et l’unité de tous afin de favoriser l’émergence de leur province.

Il demande aux uns et aux autres de cultiver l’amour et de bannir la haine, car les démons du tribalisme vécus au Sud-Kivu bloquent son développement. Katintima  tend la main à ses pairs en leur demandant de faciliter la réforme constitutionnelle selon le pouvoir qui leur est donné par la constitution à son article 5.

‘’Dans ces assises nous avons débattu de la politique, rappelant que le président Tshisekedi lui-même a parlé de la réforme constitutionnelle dès son passage à Londres. Pour débattre de ce sujet il faut une bonne reforme, mais la constitution elle est bloquée par l’accord du saint sylvestre. La constitution congolaise à son article 5 donne au peuple le pouvoir de solliciter le référendum. L’accord du saint Sylvestre refuse le fait de toucher à cette constitution. Si cet accord est là, le président Tshisekedi, le premier ministre et son gouvernement, l’assemblée Nationale et même les initiatives qui seront prises au sein des assemblées provinciales n’aboutiront pas. Il faut également signaler que certains initiateurs de cet accord, ne sont plus d’ailleurs dans leurs partis politiques pour lesquels ils plaidaient. Certains sont sortis de l’opposition pour le cas de FCC au du Camp pour le Changement. Cet accord n’a plus raison  d’exister’’, précise  Norbert Bashengezi Katintima.

Pour justifier le bien fondé du référendum, Katintima a également évoqué les élections des gouverneurs. Il pense bien qu’il faudrait clarifier par quel mode de scrutin les gouverneurs seraient-ils élus. Il pose une question, faudrait-il que les gouverneurs soient élu par les assemblées provinciales ou qu’on les désigne ou les nommer par ordonnance, ou encore doivent aussi commencer des campagnes partout dans la province ?

Certains participants à ces assises encouragent l’initiative  de faire asseoir le peuple mais ils pensent que ce sont des rencontres de charme.

‘’ Nous demandons à monsieur Katintima de réunir les autres grands notables du Kivu vivant à Kinshasa où ils prennent des décisions sans nous concerter. Qu’ils viennent ici chez nous, et organiser des rencontres comme celle-ci et qu’ils nous demandent tous pardon pour le mal qu’ils nous ont fait subir’’ Paulin Mulume du mouvement citoyen Il est temps.

Au-delà de la politique Norbert demande à la population ainsi qu’aux hommes d’affaire du Sud-Kivu d’investir dans le projet de développement. 

‘’Que la presse et la société civile changent le débat et amènent la population à faire de projet visibles en aidant la province dans les projets d’investissement réels’’, martèle notre source.

Ntabola Babwine

Leave a Response