+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, mars 2, 2021
DDH et JournalistePolitiqueTechnologie

RDC : 15 Mille dollars pour un conseil de ministres (Amka Congo)

52views

Depuis que le président Félix Tshisekedi est au pouvoir des réunions avec les ministres sont organisées presque chaque semaine. Ces réunions coutent plus de 15 Mille dollars à la république. Le collectif Amka Congo se pose la question de savoir l’incidence de ces réunions sur le vécu contidien des millions de congolais qui attentent du nouveau président la sécurité, l’emploi, bref la matérialisation du slogan « le peuple d’abord ».

« Le Collectif des Mouvements citoyens AMKA CONGO se pose toujours des questions sur les incidences et l’importance des réunions du Conseil des Ministres chaque semaine, au regard des dépenses qui, selon les informations concordantes en sa possession, seraient évaluées à plus ou moins quinze mille dollars américains (15 000 $) chaque semaine, notamment faisant suite à de graves révélations faites par un hôtel de luxe kinois. Cela sans compter les nombreuses et très coûteuses missions à l’étranger des membres de l’Exécutif qui ont des incidences négatives sur l’économie nationale du pays et qu’il y a déjà lieu de limiter en toute urgence », alerte Amka Congo.

Cette organisation fédératrice des mouvements citoyens au Sud-Kivu, regrette de voir que si rien n’est fait en cinq ans ces réunions vont dépenser plus de 3 Millions de dollars.

« Tout calcul fait, il se déduit que si une seule réunion du Conseil des ministres doit coûter 15 000 $ usd, cela fait 60 000 $ usd par mois, près de 720 000 $ usd l’an et 3 600 000 $ usd pour le quinquennat de mandature, rien que pour les cocktails, sans comptabiliser d’autres dépenses connexes et le temps mis à contribution. Il y a donc lieu à proposer une réduction, sinon une annulation, de toutes ces dépenses qui s’avèrent moins productives, et de suggérer une limitation de ces réunions à une seule mensuellement », conclue Amka Congo.

Amka Congo promet d’écrire au Président de la République, au Premier Ministre et aux Présidents des deux chambres du Parlement, en vue de l’effectivité de cette action citoyenne visant la moralisation de la classe politique congolaise qui passe par la réduction de l’actuel train de ses membres.

Pour tout savoir sur la déclaration de Amka Congo: L’URGENCE DE LA REDUCTION DE L’ACTUEL TRAIN DE VIE DE LA CLASSE POLITIQUE  (206 ko, 2 pages PDF)

Therese Ahana 

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net