+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, janvier 27, 2021
Politique

SUD-KIVU : Covid-19, un cargo de vivre et non vivre vaut mieux que des délégations.

6views

Dans l’objectif de limiter la propagation de la pandémie coronavirus dans la province du Sud-Kivu, Le bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu demande aux autorités d’envoyer un cargo  de matériel destiné aux sinistrés de la ville d’Uvira. Ces matériels devraient être réceptionnés par les autorités provinciales du Sud-Kivu  pour procéder à sa distribution dans cette ville qui a connue des dégâts humains et matériels causé par les pluies diluviennes du vendredi 17 avril 2020. Ceci au cours d’un point de presse tenu ce Mercredi 22 avril 2020 au bureau de la coordination de la société civile situé dans la commune d’Ibanda, ville de Bukavu.

Marie Migani Muganza présidente a.i de la société civile du Sud-Kivu, fait savoir que les décisions prises au cours de la réunion extraordinaire du conseil de ministre tenu en vidéoconférence le 17 Avril 2020, sous la présidence du président de la République Félix Tshisekedi, exposent la population à la propagation du coronavirus. cette dernière propose une piste de solution pour que les matériels d’assistance parviennent aux sinistrés.

« Au regard du contexte actuel suite à la propagation de la pandémie covid-19 qui frappe le monde entier et la RDC en particulier, et considérant le nombre élevé de cas testé positif dans la ville province de Kinshasa, Le bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu demande aux autorités d’envoyer seulement un cargo  de matériel destiné aux sinistrés de la ville d’Uvira. Ces cargos devraient être réceptionnés par les autorités provinciales du Sud-Kivu  pour qu’à leurs niveaux, elles les distribuent dans  la ville d’Uvira. Le respect de ces précautions, permettra de limiter  la propagation du covid-19 en province étant donné que Kinshasa est l’épicentre de la pandémie pour la RDC, » propose Marie Migani présidente a.i de la société civile du Sud-Kivu

Marie Migani ajoute que cette structure citoyenne s’inquiète étant donné que la province n’a pas assez de matériels pour la prise en charge médicales de cas qui pourraient être testés positifs. Elle appelle toute la population du Sud-Kivu à la solidarité fraternelle pour réconforter leur confrère d’Uvira frappée par cette catastrophe.

Bernardin Matabaro