+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, mars 2, 2021
EnvironnementPolitique

SUD-KIVU : Si réellement l’environnement est détérioré, une grande part revient aux actions anthropiques (Bilubi)

33views

Célébrée chaque le 5 juin de l’année, cette journée internationale interpelle la conscience de l’homme congolais à bien garder la biodiversité qui fait l’ensemble de l’environnement. Car garder l’environnement c’est également protéger son prochain. Reconnue par les nations unies comme journée mondiale de l’environnement sous un thème ‘’l’environnement notre maison commune’’. La vie étant liée à l’environnement, l’homme ne peut jamais s’en séparer, il est dans l’obligation de bien garder son milieu ambiant (biodiversité). L’autorité urbaine dans la ville de Bukavu en appelle à la conscience de tous les habitants de bien garder leur maison propre, car leur vie en dépend.

La société civile interpelle tous les citoyens du Sud-Kivu au bon sens pour bien protéger leur vie ils doivent premièrement songer à l’amélioration de l’environnement, préserver les forets, l’eau, l’assainissement de la ville…

‘’Tout ce que nous parlons aujourd’hui ; pandémie de coronavirus est lié à notre propre environnement. Si nous ne voulons pas maintenir notre propre environnement, c’est-à-dire nous sommes appelés à disparaitre. C’est cela notre milieu de vie, notre maison en nous car notre vie dépend de cet environnement,’’ recommande Vendicien Ruboneka de la commission environnementale de la société civile du Sud-Kivu.

Vendicien demande aux utilisateurs des masques à usage unique, de les tenir en bon usage pour bien protéger les milieux environnementaux.

Contacte, le maire de Bukavu Bilubi Ulengabo, juge la journée très importante dans la mesure où l’homme vit dans l’environnement, vit avec l’environnement et il vit de l’environnement. Il pense qu’au-delà de détérioration, l’homme a la capacité de rétablir l’environnement.

‘’Cette journée doit être célébrée avec beaucoup importance. J’ai un message d’interpellation à toute la population de Bukavu puisque l’environnement nous donne tout ce dont nous avons besoin pour vivre, nous devons à notre niveau lui offrir ce dont il à besoin. Nous devons l’entretenir pour qu’il continue à nous donner son potentiel. Si réellement l’environnement est détérioré, une grande part revient à l’homme par ses actions anthropiques, ses comportements et sa mauvaise gestion. La spoliation de dix mètre de rive, c’est l’œuvre de l’homme Bukavien ; les gens drainent leur excrément dans le lac. Mais d’autres drainent leurs excrétas  dans les canalisations de Kawa alors que Kawa conduit ces excrétas vers le lac.’’ Regrette le maire Bilubi Ulengabo environnementaliste de formation.

Ce dernier émet ses inquiétudes de voir que c’est l’homme qui est à l’origine de la destruction de l’environnement au lieu de le sécuriser  et l’améliorer car sa vie en dépend.

Patrick Babwine

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net