+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, mars 2, 2021
DDH et JournalistePolitique

BUKAVU : La mort de Laban suscite un démon de suspicion

27views

Une semaine après le décès du bourgmestre ad intérim  de la commune de Bagira, les mouvements citoyens veulent savoir les causes de cette disparition innopinée. Lucha RDC-Afrique étale ce soupçon dans une déclaration rendue publique ce Lundi 8 Juin dans la ville de Bukavu. Ces militants exigent aux autorités provinciales et nationales de diligenter une enquête pour clarifier les causes de  la mort de Mzee Kubisa Laban.

Pour eux, seul les résultats d’une enquête sauraient éclairer  les circonstances de sa mort et  de calmer la tension des habitants de la dite commune.

‘’Ils l’ont abattu alors que ses fils de la commune de Bagira avaient encore besoin de lui.  Surtout à cause de son leadership et son niveau managérial. Nombreux n’ont pas à leur portée des informations fiables sur les circonstances de sa mort pourtant, cette autorité venait d’amener les investisseurs pour développer la commune de Bagira et tant d’autres initiatives. Il essayait toujours de créer un climat de collaboration avec ses agents qui faisaient l’objet de querelle avec le bourgmestre recensement suspendu, lui qui était plusieurs fois en guerre avec son adjoint ce qui a poussé l’hiérarchie à les  suspendre d’ailleurs tous deux afin d’éviter la procédure de deux poids deux mesures. Enfin, suite aux flous qui entourent la mort du bourgmestre ai de la commune de bagira, le mouvement citoyen lucha rdc-afrique section de Bukavu demande qu’une enquête soit diligentée,’’ déclare ce mouvement citoyen.

Pour rappel, le bourgmestre ad intérim de la Commune de Bagira a levé sa révérence à l’hôpital de Panzi ce 30 Mai alors que son enterrement est intervenu mardi 02 Juin à Walungu son village natal.

Aujourd’hui le loup à la bergerie, Laban  en paye le pot cassé. Les publications fusent de partout sur des réseaux sociaux dénonçant le même fait et citant certains des collaborateurs du défunt.

Lire aussi: https://free.facebook.com/story.php?story_fbid=2623791074527791&id=1746888495551391&ref=opera_speed_dial&_ft

Selon nos sources, certains agents ne sont plus visibles au bureau depuis la disparition du bourgmestre ai. Peut-on dire qu’ils seraient sous le coup de l’émotion …?

Amisi Musada Emérite  

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net