+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, janvier 24, 2021
DDH et JournalistePolitiqueSanté

SUD-KIVU : La NDSCI s’en va en guerre contre les violations de droits humains pendant la Covid-19

2views

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) a réuni les autorités politico administrative et militaire, les cadres et acteurs des organisations de la société civile, ce Vendredi 11 Septembre à l’hôtel Blue Sky dans la ville de Bukavu.  Autour d’une même table, ces différents acteurs impliqués dans la lutte contre la covid-19 ont évalués les différentes mesures qui ont été édictées par les autorités. Les intervenants, ont fait un état de lieu des différentes exactions et grave violation des droits humains qui ont été enregistrés pendant cette période de la pandémie. En troisième lieu, toutes les parties prenantes dans la lutte contre covid-19 se sont solennellement engagées à mener une lutte inclusive, désormais dans le strict respect des droits humains.  

‘’Aujourd’hui nous avons voulu mettre autours d’une même table les différents acteurs impliqués dans ce combat commun contre cette pandémie mortelle.  Les parties prenantes se sont engagées à combattre contre corona virus en respectant la dignité et les droits humains. Normalement, cette lutte ne doit pas être l’occasion de séquestrer, torturer les citoyens et faire des rançons qui n’entrent pas dans le compte du trésor public. Désormais nous devons tous combattre cette pandémie en tenant compte de la dimension des droits humains’’ fait savoir Jean Chrysostome Kijana, président national de la NDSCI organisateur de l’activité.

Le ministre provincial de l’intérieur Lwabandji Lwasingabo panéliste dans ces échanges reconnait qu’il y aurait des abus dans l’application des mesures barrières par ses collaborateurs. Tout en encourageant la NDISCI, le ministre de l’intérieur promet de s’impliquer personnellement pour faire appliquer des sanctions envers quiconque violerait les droits humains.

‘’ Nous apprécions le travail qui est fait au niveau de la NDSCI dans la mesure où il insiste au fait que nous devons poursuivre avec les mesures barrière. A notre niveau c’est à encourager parce que nous allons continuer à faire la même lutte. Je crois que dès la semaine prochaine ça va être rappelé à la population et il va falloir absolument qu’on s’y mette. Ça ne sert à rien de prendre le risque et devoir regretter demain ou après demain. Nous allons insister sur la sensibilisation en renvoyant les services concernés sur terrain. Il y a des abus de la part de quelques collaborateurs, mais nous allons encore fournir des efforts pour que tout nos collaborateurs entre autres nos services d’ordre qu’il s’agisse de la police, de l’ANR, la DGM et même de l’armé soient respectueux des droits humains. Je peux promettre comme toujours que ceux qui échapperont, seront sanctionnés par leurs hiérarchie.’’ Promet le ministre Lwabandji.

Précisons que cet atelier résulte d’un projet en cours de la NDSCI grâce à l’appui substantiel de la coopération suisse au développement DDC en partenariat avec 1111 et d’autres organisations locales.

Amisi Musada Emérite