+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, janvier 24, 2021
EntreprenariatPolitique

BUKAVU : L’arrestation d’un pétrolier fait hausser le prix de transport en commun

5views

Les pétroliers paralysent la circulation dans la ville de Bukavu, et rendent la vie trop compliquée aux gens vivant au taux du jour. Ces derniers exigent la libération de l’un d’eux détenu 4 jours durant au cachot du parquet de Bukavu.

Rage Hassan, responsable de la station Roho Safi arrêté depuis plus de 3 jours au petit cachot du parquet, il serait accusé de n’être pas en possession d’une licence d’exportation lui permettant d’exercer ses activités en province. Le comité des pétroliers promet continuer leur action de grève jusqu’à ce que leur collègue soit libéré.

’Nous demandons à l’autorité de s’investir pour que notre collègue soit libre d’exercer son travail.  Néanmoins nous l’encourageons pas ceux-là qui fonctionnent au pays sans avoir les documents nécessaires, mais nous recommandons que tout ce passe dans le respect de nos droits,’’ conclut un gérant de la station de la place.

Pour d’autres sources, un sujet étranger ne doit pas venir saboter les  lois du pays.

’On ne peut pas comprendre comment nos frères hommes d’affaires peuvent supporter quelqu’un qui cherche à mépriser nos lois. Dans leurs pays d’origine sont-ils en mesure d’œuvrer sans se conformer à leur législation? Nous recommandons à l’amour patriotique, un véritable congolais ne devrait pas encourager la fuite de capitaux pour raison de solidarité,’’ regrette un acteur de la société civile.

Certaines sources discrètes renseigne que, le gouverneur de la province aurait ordonné l’ouverture immédiate des stations car ne trouvant pas une raison de fermer. Il aurait promis des négociations afin d’élucider toutes mésententes. Mais les pétroliers exigent à l’autorité de se  rencontrer avant de lever leur mouvement de grève.   

Pour rappel, une seule station qui ouvre dans la ville occasionne de l’embouteillage et rend la communication impraticable. 

Patrick Babwine