+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
jeudi, février 25, 2021
DDH et JournalistePolitiqueTechnologie

RDC : Le syndicat et ses 2000 Francs. Quid ?

105views

Depuis le premier décembre 2020, la toile a été arrosée par des messages signés « le syndicat ». Beaucoup de gens en RDC se posent la question, c’est quoi ces histoires de syndicat. Votre média à fait le tour de la toile pour comprendre ce phénomène devenu viral.

Pour l’initiateur de ce mouvement, le rappeur Suspect 95, le syndicat vient sonner le glas pour demander aux jeunes filles de penser se prendre en charge car elles en ont les compétences.

De l’humour pour éduquer

C’est un véritable ouragan sur la toile depuis quelques semaines, le phénomène du Syndicat des hommes présidé par le rappeur ivoirien Suspect 95 est l’attraction de cette fin d’année.

Et ce, d’autant plus que plusieurs hommes s’y référant à cœur joie. Fixation du prix du transport à 2000 FCFA (environ 1 dollars américains), conduite à tenir vis-à-vis de la gente féminine durant la période festive, le « Syndicat » semble peu à peu s’ériger au rang de norme. Une sorte de « constitution informelle », analyse nos confrères de Gabonmediatimes.

Choquer pour changer !

Le fondateur de ce mouvement demande aux hommes de cesser les dragues jusqu’en janvier 2021.

« Nous sommes le 1er décembre. Je demande à tous les hommes de suspendre les dragues jusqu’à nouvel ordre. Si vous prenez le numéro d’une fille, ce sera juste pour regarder les statuts. Rien d’autre. », a suggéré Suspect 95.

Ce mouvement a suscité beaucoup d’indignation de la part de certains féministes. Pour certains membres du syndicat, ce n’est rien.

« Cette histoire de Syndicat est une très bonne occasion pour toucher, sans extrémisme, une question de nos sociétés en Afrique ! Il n’y a aucun besoin de s’indigner ou de jouer les frustrés ! L’humour permet de guérir aussi la société. On ne peut pas être sérieux sur chaque sujet. Ceci est un moyen de rappeler les gens à la retenue pour ces fêtes de fin d’année, on appelle les filles à se prendre en charge (oser refuser que certaines filles demandent Kabelo par ci, oh argent de fête par-là, c’est de l’hypocrisie de mauvais goût !) » font-ils savoir.

Eviter la ruine financière après les fêtes

Le but du Syndicat c’est d’appeler les gens à épargner car beaucoup se ruinent en voulant fêter sans calculer et janvier-mars devient une période de vache maigre, poursuivent-ils.

Le Syndicat est devenu mondial sans aucun financement ! Le Syndicat a ouvert la discussion sur cette épineuse question, cela de manière ludique et dans la bonne humeur !

Les filles méritent mieux

Pour les syndicalistes de l’Est de la RDC, il est temps que les questions aussi de la dot soit traitée par la dot est devenue comme un prix à payer pour épouser une fille. La fille n’est pas une marchandise.

« Bientôt le syndicat va se lever pour traiter la question de la dot. Si des gens veulent s’insurger contre le Syndicat, il faut aussi s’insurger contre la dot énorme qu’on fait payer aux pauvres garçons pour se marier. On ne peut pas être dans le combat d’un seul côté ! », précise un jeune congolais dans un message diffusé sur les réseaux sociaux.

Et d’ajouter : « Voilà, moi je suis du syndicat, je l’assume ! J’ai des sœurs et jamais je n’accepterai que leurs mecs les prennent en charge. C’est pour ça qu’elles ont une jeep de famille. Elles ont toujours, chaque semaine, de l’argent de poche, en échange de bons résultats à l’école ou de l’exposé d’un livre qu’elles ont lu. Elles apprennent à travailler donc et se prendre en charge ».

Le syndicat, une autre communauté pour des nouvelles valeurs

Le Syndicat des hommes est une association virtuelle présidée par l’artiste Suspect 95. Elle est régie par des règles que sont censés suivre les adhérents. Le but étant de lutter contre le comportement vénal et matérialiste de certaines filles, qui ne ratent pas l’occasion de soutirer de l’argent aux hommes. D’une simple blague, ce mouvement est en passe de devenir une révolution sociale. Et cela au grand dam des femmes qui ne comptent pas se laisser faire.

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net