+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

BUKAVU: Des élèves interpellent le gouverneur de province

562views

Plus d’une dizaine d’écoliers et élèves  ont envahi la route nationale n° 5 vers la Brasserie non loin de la société Bralima ce samedi 18 avril 2020 pour réclamer la reprise des cours Lundi 20 avril. Ces derniers dénoncent l’introduction du vaccin contre coronavirus au Congo. Dans leur démarche marathon, ces derniers animés par la colère, ont arraché des cache-nez sur les visages de tout passant.

Une massse d’enfants était sur la route nationale n° 5 l’après-midi du samedi 18 avril 2020. Ils sont partis de la Bralima dans le quartier Cikonyi/Brasserie vers l’entrée de Bwindi où ils vont être dispersés par quelques éléments de l’ordre présents dans ce milieu. Malgré la décision interdisant la marche ou toute autre manifestation, ces enfants sont passés outre mesure et ont pris le risque soit de contamination ou soit de se faire arrêter.

’Nous ne sommes pas d’accord que cette année puisse chômer, nous exigeons la rentrée scolaire dès ce lundi 20 Avril 2020 sans aucune condition. Le président nous a promis que les cours commenceraient le 20 Avril. Par des médias ils ont exclus la couche des enfants vivant en milieux ruraux. Nous voulons l’effectivité de sa décision. Mais aussi nous refusons l’introduction du vaccin sur le territoire Congolais, c’est vraiment du poison ça,’’ déclare l’un des manifestants âgé de 16 ans

Dans cette chaleur brutale, un autre enfant pense qu’il n’est pas utile d’organiser une formation au travers les médias tel que l’a communiqué le gouverneur.

‘’C’est vraiment non réfléchi, irresponsable ; et absurde même, de penser que l’on peut étudier via nos médias au Sud-Kivu. Comment quelqu’un qui vit à Bukavu peut penser que cela peut être possible ? Combien possèdent de postes radios ou téléviseurs pour suivre le cours? Plus pire encore, la province n’est même pas électrifiée à 50%. Dans le confinement comment nos parents seront-ils capable d’avoir de moyens pour acheter de piles pour approvisionner nos postes radios,’’ s’interroge ce jeune de 17 ans élève de la 5e année à l’institut Burhiba dans la commune de Bagira.

A notre source de s’inscrire en faux contre l’administrationdau peuple du vaccin qu’il juge mortel. Et demande au chef de l’Etat de ne pas autoriser ce genre d’application à son peuple.

Rappelons qu’une jeep transportant des agents de l’ordre aurait dispersé ces enfants en les tabassant. Certaines sources indiscrètes pensent que ces enfants seraient manipulés par quelques enseignants.

 

  Patrick Babwine

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp