+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalisteEntreprenariatEnvironnementPolitiqueSport

BUKAVU : l’UDPS le bilan de l’an 1 d’alternance jugé positif

327views

Jour pour jour depuis que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accédé au pouvoir, le bilan est mitigé et la déception investit le cœur du peuple Congolais qui attendait mieux que ce qui est visible sur terrain. Faire du social son champ de bataille, sécuriser l’étendue du pays, lutter contre la corruption, stabiliser la situation macroéconomique du pays, telles étaient les promesses de campagne données par le président de la RD Congo. Les voix se font entendre de parts et d’autres pour demander au chef de l’Etat de faire une lumière sur la disparition des plusieurs millions dans la caisse de l’Etat.

Dans un entretien de mis au point avec le président fédéral de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS, Théodore Museme loue la bravoure du chef de l’Etat qui en dépit de multiples divergences politiques, il a  su maintenir le cap.

Déboutrdc : une année déjà au pouvoir le bilan de l’UDPS moins satisfaisant et qualifié de mitiger, quelle est la cause ?

Théodore : je crois bien que ça ne demande pas d’avoir le microscope pour voir que la note est au-delà de la moyenne. Nous avons une côte de distinction d’environs  70 à 80 %. En dépit de multiples difficultés qu’on a héritées dans la gouvernance  du régime passé, étant donné que nous avons trouvé une administration publique quasi inexistante, le cas de l’enseignement en dit long. Les services techniques ne savaient pas le nombre exact d’enseignants dans le pays, aujourd’hui par les efforts du président Félix qui consistent à sortir le pays de ce négatif pour atteindre le point zéro afin de relancer le développement. Au stade où nous sommes, nous devions d’abord boucher le trou du passé pour maintenant évoluer.

Déboutrdc : Que ce qui vous empêche de concrétiser les promesses données au peuple lors de votre campagne ? on dirait le discours populistes pour faciliter à accéder au pouvoir ?

Théodore UDPS : nous avons rencontré un budget de 4milliards de dollars et dont le régime passé ne serait pas en mesure d’exécuter ce que nous avons réalisé. Avec Felix Antoine nous avons été en mesure de relancer la gratuité de l’enseignement ainsi que d’autres travaux dans toute la république avec le même Budget. Voilà pourquoi le président de la république à appeler cette année,  une année d’action. Maintenant avec 11milliards de dollars nous pensons que c’est le double d’actions qui seront réalisés sans compter les investissements extérieurs. Il faut noter que toute l’année nous avons mis à baliser le chemin au niveau international avec les accords des investisseurs sur la cène internationale. L’espoir est déjà  permis pour le peuple congolais. Loin de nous la démagogie mais les actions parleront et on commencé à témoigner.

Déboutrdc : sur le vécu social de la population les promesses du chef de l’Etat, n’ont pas tenues, quelles sont les pistes de solutions pour matérialiser ces programmes ?

Théodore UDPS : je ne sais pas quel genre de promesses n’ont pas été tenues, mais lors de campagne électorale il y a eu des  promesses instruites dans nos projets de société et c’est un programme de 5 ans. Nous avons commencé par la gratuité la construction des infrastructures, bref, aucune promesse qui n’est pas encore réalisée puisque nous sommes encore dans le délai. Pour le dossier des enseignants, on nous a communiqué un chiffre erroné mais avec le résultat de nos enquêtes, le nombre d’enseignants sur l’étendue nationale est presque triple contrairement au resultats que l’on nous communiquait. En janvier nous n’augmenterons pas le salaire comme prévu, mais nous allons payer les enseignants Non payés pour continuer enfin avec des Nouvelles Unités. Nous avons fait beaucoup de choses.

Pour les analystes indépendants, le chef de l’Etat n’a pas atteint son objectif et son bilan est déplorable.

” Nous ne pouvons pas dire que le président a atteint ses objectif. Il est loin de convaincre l’opinion que trop de choses ont été réalisés. L’an 1 Tshisekedi est mitigé  par ce que les attentes de la population sont tellement énormes et grandes, mais le changement radical tant attendu n’est pas au rendez-vous dans beaucoup de secteurs. Néanmoins dans certains secteurs on peut croire qu’il y a eu des avancées surtout, pour ce qui est du respect de droit de l’homme. Dans ce secteur, nous avons assisté à la libération de certains prisonniers politiques et les retours des compatriotes qui étaient contrés à l’exile à l’époque de monsieur Kabila. l’ouverture de l’espace politique en ce qui concerne la liberté d’expression, les marches tolérées non réprimées et la transmission des meetings de certains opposants à la chaine Nationale. Nous pouvons dire que les 5 à 6 moi du règne  l’an 1 Tshisekedi a reussi dans ce secteur. Bien que vers les 3 derniers mois on a commencé à constater le dérapage dans ce secteur”

Notre source pense que tout a bien commencé pour enfin tourner vers la déviation.

« Les 3 derniers mois les cas des répressions s’enregistre  dans le pays, la restriction de l’espace médiatique par certaines des taxes qu’on voudrait astreindre aux médias, certaines personnes ne peuvait pas s’exprimer librement. Néanmoins il y a certaines avancées dans ce domaine » déclare Me Benjamin Bisimwa Chef de Programme au Centre des Recherches et Etudes strategiques en Afrique Centrale CRESA.

Dans le vecu quotidien de la ménagère de la population, notre source constate qu’il y a une montée vertigineuse du taux de change de dollars chose qui ne favorise pas le panier de la ménagère. Les disparitions de plusieurs millions de dollars seraient constatées. Dans une seule année de règne, le pays enregistre des centaines de millions de dollars qui seraient volatilisés dans de commissions.

Ntabola Babwine

Leave a Response