+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

BUKAVU : Mort par balle d’un jeune à Bagira, l’OC Covid-19 s’indigne

294views

La matinée de ce mardi 16 Juin 2020 n’a pas été rose pour les habitants de la commune de Bagira ville de Bukavu au Sud-Kivu. Pour cause, un jeune chauffeur a été assassiné par balle tirée. Suite à cet assassinat, les jeunes de Bagira ont barricadé certaines entrées de cette commune. L’observatoire citoyen Covid-19 se dit consterné par la mort de ce jeune et appelle à la responsabilité des uns et des autres.

Dans son bulletin numéro 8 du 16 Juin 2020, cette plate-forme de certaines organisations de la société civile fait savoir que la violence ne favorise pas le combat contre Covid-19.

« L’Observatoire Citoyen Covid-19, est consterné par les actes de violence et de vandalisme qui se déroulent depuis la matinée de ce mardi 16 Juin 2020 dans la Commune de Bagira où la population en colère érige des barricades et la police est déployée pour remettre de l’ordre et rétablir la circulation », peut-on lire dans ce bulletin.

Et d’ajouter : L’Observatoire Citoyen Covid-19 note que toutes ces échauffourées sont consécutives à l’assassinat, la nuit du 15 au 16, aux environs de 21h, d’un jeune homme, taximan de son état, par balle réelle qui lui aurait été tiré par un élément de la Police Nationale Congolaise, déployé cette nuit au marché central de Bagira afin de faire respecter le couvre-feu en vigueur depuis le 1er juin et qui devrait finir cette même nuit à 0h00 ».

L’Observatoire Citoyen Covid-19 note avec grande déception que, depuis l’avènement du nouveau Commissaire Provincial à la tête de la PNC au Sud-Kivu, plusieurs cas de graves violations des droits humains, dont des assassinats sommaires, œuvres des hommes placés sous sa responsabilité, sont régulièrement enregistrés.

Pour l’OC Covid-19, il n’y a jamais eu de mauvaises troupes, mais, des mauvais chefs.

Cet Observatoire invite le patron de la PNC  à châtier avec rigueur et dynamisme tous ces « criminels » à la gâchette facile se trouvant au sein de certaines de ses unités, afin que pareils actes qui, mettent gravement en danger sa carrière sous le drapeau, prennent illico fin.