+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

Kabare : Procès Mbobero, les parties civiles exigent la comparution de Joseph Kabila

861views

Les parties civiles dans l’affaire du ministère publique contre le prévenu Bwira Malira réclament la comparution de l’ex-président Joseph Kabila, estimé l’un des civilement responsables du meurtre de Patrick Irenge à Mbobero. Une requête y afférente a été prise en délibérée par le Tribunal Militaire de Garnison de Bukavu, siégeant en chambre foraine à Mbobero, province du Sud-Kivu en RDC.

La deuxième audience de ce vendredi 18 décembre 2020 en chambre foraine a été renvoyée au mercredi 23 décembre 2020. Ceci après que les parties civiles aient introduit une requête tendant à obtenir la comparution personnelle de Joseph Kabila, reconnu selon elles comme l’une des parties civilement responsables du meurtre de Patrick Irenge.

« Le prévenu Bwira Malira du 3302è régiment a tiré à bout portant sur Patrick Irenge, l’une des victimes des démolitions des maisons à Mbobero, détaché de son unité au service de l’ex-président Joseph Kabila à la concession de Mbobero, querellée entre lui et les habitants de cette entité depuis plus de 4ans », ont démontré au tribunal les parties civiles pour soutenir leurs moyens.

Pour renchérir leur prétentions, les avocats des parties civiles ont rappelé au tribunal que le prévenu lui-même a eu à demontrer le lien existant entre lui et la famille Kabila.

«Or, tous les titres dont Joseph Kabila se prévaut sur la concession querellée et à laquelle le prévenu est commis pour assurer la sécurité, sont inscrits à son nom. Voilà pourquoi, nous sommes en droits de faire citer Joseph Kabila en qualité de civilement responsable ; et surtout que le prévenu a eu à citer plusieurs fois madame Olive Lembe Kabila, épouse à Joseph Kabila. Le prévenu a indiqué qu’elle lui alloue un salaire de 100$ (cent dollars américains) et la ration par mois, en dehors de la solde qu’il perçoit de l’Etat congolais, ce qui atteste réellement qu’il est au service de la famille Kabila», ont-ils conclu.

Le ministère public de son côté pense que le tribunal devrait faire droit à la requête des parties civiles, ordonnant la comparution du sénateur à vie Joseph Kabila, au regard des moyens développés par les parties civiles et les pièces qui gisent au dossier ainsi que les déclarations du prévenu. Pour lui, cette comparution de Joseph Kabila permettra d’élucider le lien existant entre lui et le prévenu Bwira Malira, mais également défendre ses intérêts qui risquent d’être entamés par le procès en cours.

«Au nom du droit à un procès équitable, la parole devrait être accordée également à Joseph Kabila pour défendre ses intérêts et éclairer la religion du tribunal de céans quant au lien qu’il a avec le prévenu à la barre », a-t-il dit.

Après avoir écouté toutes les parties, le tribunal a pris en délibéré la requête lui présenté et a renvoyé l’audience au mercredi 23 décembre 2020 pour donner sa position dument motivée par un jugement avant dire droit, confirmant ou rejetant la comparution personnelle de Joseph Kabila. Exceptionnellement cette audience aura lieu au palais de justice militaire à Bukavu, et on poursuivra ensuite avec les audiences en foraine à Mbobero.

Pour rappel, parmi les préventions à charge du prévenu Bwira Malira, l’on note le meurtre contre Patrick Irenge en date du 06 décembre 2020 à Mbobero, alors qu’ils se disputaient le téléphone.

D’après les organisations de défense des droits humains, cet assassinat crapuleux serait le quatrième, en dehors des cas des viols et vols régulièrement rapportés commis par les militaires à la garde de la concession de Mbobero. Elles souhaitent voir les auteurs répondre de leurs actes et que cette entité soit démilitarisée.

Signalons que ces audiences qui ont débuté le mercredi 16 décembre 2020 se déroulent au terrain de football du collège Sainte Anne de Mbobero. Les parties civiles sont assistées par les Pools d’Avocats de Tournons la Page à travers la nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) et Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI).

Vous avez aimé l’article? Contactez la rédaction sur whatssap au numéro +243 893204777

Hortense Zabona

Lire aussi : Kabare : Procès Mbobero, Olive Lembe serait-elle citée à comparaître ce vendredi?

Sud-Kivu : Un avocat de Kabila déstabilise des victimes de #Mbobero, accompagné des militaires.

Sud-Kivu : Le procès de Mbobero a bel et bien débuté

MBOBERO : la mort de Patrick Irenge remet la pendule à zéro

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp