+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

RDC : Covid-19, Ces enseignants délaissés

346views

Environs 4mois depuis que les écoles ont cessé d’ouvrir leurs portes. A partir du moment où a été signalé la présence de la pandémie à coronavirus en RDC, plusieurs activités sont devenues caduques et certains services n’ont plus été accessibles. L’annonce de la gratuité dans les établissements scolaires de l’Etat place la majorité des enseignants dans une situation de crise économique voire sociale.

Plus d’un citoyen s’interroge sur le vécu des enseignants non payés  et nouvelles unités ainsi que ceux œuvrant dans les établissements privés, qui n’ont jamais reçus leur salaire.

Pendant plusieurs décennies la scolarité est payante en République Démocratique du Congo, une nouvelle démocratie serait à la base de la gratuité avec comme pionnier le président de la République, Felix Tshisekedi Tshilombo. Malheureusement les  enseignants ne sont pas payés malgré le système de gratuité qui est généralement un bon système pour permettre la scolarité pour tous.

Le cas des nouvelles unités dans le système éducationnel semble être compliqué par le simple fait que ces dernières ne sont pas matriculées et même si certains d’entre eux sont passés à l’enregistrement, leur salaire n’est toujours pas au rendez-vous. Ceci  exposerait plusieurs à la souffrance pendant cette période d’urgence sanitaire d’autant plus que les seuls endroits qui pouvaient les aider à subvenir à leurs besoins restent jusqu’à présent fermés.

Les enseignants des écoles privées n’ont pas échappé à cette peine qui, depuis le mois de mars n’ont jamais touché quelque chose en termes de salaire, ce qui rendrait la vie difficile. La situation précaire que traverse la majorité des enseignants devrait être décantée avant que le pire n’atteigne ces derniers, car sont exposés à la famine.

Interrogé à ce sujet un enseignant d’une école privée de la ville de Bukavu se plaint de la manière actuelle de faire de nos autorités. Selon lui, la période d’urgence sanitaire est un temps qui place les enseignants sous une situation très difficile.

« Même si c’est pour la protection de la population contre la pandémie, certaines personnes dépendent du petit rien qu’ils reçoivent à la fin de chaque mois comme rémunération, mais pour nous qui travaillons pour les privés, nous sommes en état d’incapacité financière en dépit de la situation actuelle du pays. La gravité de l’état actuel n’est pas prise au sérieux par le gouvernement, ce dernier ne pense qu’à l’augmentation du jour le jour du temps de confinement. Que les autorités trouvent une solution urgente pour l’amélioration de nos conditions de vie, » demande un enseignant de l’école privée rencontré dans l’avenue Kalehe

Pour rappel, au 16è jour de ce mois, la banque mondiale a approuvé un financement de 1milliard de dollars pour soutenir la gratuité de l’enseignement de base en RD Congo afin de pouvoir payer les enseignants sur un intervalle de temps de trois ans.

Hortense Zabona