+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EducationPolitiqueSanté

SUD-KIVU /Covid-19: A Kabare, ACLUP organise une série de formation pour capacité ses membres

372views

COVID-19 on en parle encore, car elle continue à faire des victimes dans le monde. Malgré la levée d’Etat d’urgence décrétée, depuis le 21 juillet l’Association Chrétienne pour la Lutte Contre la Pauvreté, ACLUP décide de prévenir ses membres du danger qu’ils continuent à courir si jamais des précautions ne sont pas prises. Pour cette association, lever l’état d’urgence sanitaire n’est pas synonyme d’éradiquer complètement la pandémie. Pour ce faire, ACLUP Asbl a procédé à une série des séances de formation à l’intérieur de la province et à la distribution des cache-nez afin de prévenir ses membres sur les dégâts et menaces que présente cette maladie à Covid- 19. Les bénéficiaires de cette formation dans le territoire de Kabare se sont dits satisfaits et remercient la coordination de cette association et leur recommandent d’intensifier la formation dans d’autres groupements.

Plus de 40 membres sortant dans différents groupements de Kabare Nord et Sud ont été formés sur les préalables à prendre pour lutter contre Covid-19. C’était au cours de la formation qui s’est tenue le mardi 21 juillet 2020 à Cirunda précisément à Kakoma. Ces derniers ont suivi une formation de capacitation sur les notions de Covid-19. Les mesures à prendre pour s’éviter la maladie, l’importance de l’hygiène de mains et corporelle. Les symptômes qui peuvent guider pour savoir que quelqu’un souffre réellement de cette maladie. Les personnes formées n’ont pas caché leur satisfaction et recommandent à l’organisation d’intensifier d’autres séries de formations.

’Nous sommes vraiment satisfait par ces notions de coronavirus que nos dirigeants nous ont amenés ici chez nous. Nous vous rassurons que vraiment nous ne savions pas comment nous comporter pour nous mettre à l’abri de cette maladie. Ici chez nous à Muganda dans le groupement de Kagabi, les gens n’acceptent pas que cette maladie existe, mais j’irai former les gens et les informer sur le danger que présente cette maladie. Je suis touché car on nous a montré les signes par lesquels l’on peut remarquer cette maladie.  Je suis déjà une sensibilisatrice et je porterais le message très loin,’’ rassure Adolphine M’Bujiriri et présidente de l’axe Muganda dans le groupement de Kagabi/Kabare.

Le chef du sous village de Kakoma dans le groupement de Cirunga rassure son accompagnement à cette association qui du reste amène le développement dans son entité. Néanmoins il suggère l’implémentation d’autres projets d’urgence dans son milieu.

Le mercredi 22 juillet, ladite association aurait fait sa descente dans le groupement de Katana pour continuer toujours avec l’activité de sensibilisation contre Covid-19. Plus de 50 personnes ont bénéficié de la formation ainsi que de la distribution des cache-nez.

‘’Je suis musulman mais la santé c’est tellement importante pour moi et pour les autres. Je me suis rendu compte que cette formation serait d’une grande nécessité dans notre entourage et voir même dans ma communauté musulmane ici à Katana. Vous demandez comment je fais partie dans une association chrétienne, la réponse est simple, le développement n’a pas d’appartenance religieuse ni politique. Chacun garde sa croyance mais tous réunis autour du progrès de notre entité,’’ martèle Hassan Mupipi de la communauté Musulmane à Katana. Que les membres de cette association protège les autres comme ils sont chrétiens qui craignent Dieu.

les personnes formées à Katana
les personnes formées à Katana

Un responsable  d’une association consœur, union des jeunes pour le développement intégré, présent à cette formation, pense que cette opportunité serait venue à point nommé, car elle pourra leur aider dans leur groupement de Bugorhe à Kavumo.

‘’Je recommande aussi à toutes les autres associations de procéder aussi à la sensibilisation de leurs membres en les conseillant de porter les cache-nez, le lavage des mains afin de se protéger contre cette pandémie. Bref le respect de mesures barrières sont tellement recommandées pour s’évité malheur, ’’ Michel Bashige

Contre toute attente, une dame présente à cette formation se dit satisfaite mais déplore le manque d’outil nécessaire pour s’en servir et en faire bon usage.

‘’Nous sommes vraiment bien édifiés mais le seul et unique problème reste la question de la pauvreté criante. Je ne suis pas en mesure de m’acheter un seau, du savon, le lave-main, alors comment dois-je m’éviter cette maladie et parvenir à sauvez ma famille ?’’   M’Batacoka Francine, s’interroge.

Le coordonnateur de cette association, Révérend Pasteur Matena Bongombo rassure qu’ils vont tout faire avec son équipe pour répondre aux demandes de ses membres.

Rappelons que plus d’une centaine de personnes auraient bénéficié de d’une formation adéquate liée à la lutte contre le coronavirus.

Patrick Babwine