+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EducationPolitique

SUD-KIVU: EXETAT 2020, malgré les difficultés, ils continuent à nous servir (élèves)

518views

Les élèves finalistes des écoles secondaires en République Démocratique du Congo sont en plein examen d’État. En province du sud-kivu, plus particulièrement dans la ville de Bukavu, ces derniers louent le courage des enseignants et inspecteurs qui assurent un bon climat, malgré les conditions et multiples problèmes auxquels ils font face.
Ces élèves finalistes disent reconnaître les situations dans lesquelles traversent les enseignants en général et le surveillants en particulier, mais également ils déplorent les comportements qu’affichent certains surveillants et inspecteurs aux centres des examens d’état.
Pour Emilienne Mastaki, l’une des candidats aux examens, les enseignants servent toujours, mais pas comme les années précédentes. Selon elle, certains surveillants n’acceptent pas que les élèves posent des questions à caractère d’orientation. Elle rappelle que les élèves ne sont pas responsables de ce  qu’ilssubissent actuellement.
je ne comprends pas le comportement qu’affiche nos résponsables. la collaboration ainsi que les orientations ne sont pas familiers comme l’année passé, j’ai bien raté mon examen l’année antériere, mais je me rappelle bien de la surveillance, voir l’approche qui était entre les surveillants et les éleves. En voyant ceux de cette année sont plus stricts pas des colaborations. Hier même j’ai fallis raté mon examen juste pour avoir fait tombé mon stylo, il ya un autre qui avait posé une question à 2 réprises et a été punie. Les conditions sont difficiles, mais nous ne sommes pas responsables,” s’indigne-t-elle.
Elle renchérit en disant ; “j’ai suis vraiment réconnaissante même si j’ai passé mon examen de dissertation hier étant frustrée par quelques litiges dans mon institution. Le prefet avait saisis mon macaron, ce qui a failli me faire expulsé du centre aujourdhui, mais par suplication, l’inspecteur du centre m’a laissé entrer dans la salle d’examen, cela prouve la bonne volontée et l’amour des enseignants envers nous,” déclare-t-elle.
Pour un surveillant au centre d’examen d’état lycée Nyakavogo, malgré les conditions les imposées par le gouvernement, les enseignants font toujours leur devoir au profit des élèves. Ils promets qu’ils vont poursuivre leur lutte en fin que les conditions des enseignants soient améliorées.
“…l’édication de nos enfants,comme tout parent formateur, nous sommes obligés de réspecter la mission qui nous a été livré, celle de promouvoir, former et évaluer quel que soit les difficultes racontées, ce n’est pas pour rien que la masse nous appelle le corps de lutte, car la lutte n’est pas finie, elle continuera aprés ces évaluations du fin d’etudes humanités,” renseignent-il.
Notons qu’en Ituri, une dizaine de finalistes de l’école secondaire serait violée lors d’une attaque par un groupe rebelle, pendant qu’ils étaient en pleine passation de l’examen d’État.
Pour Deboutrdc/ avec Marianne Kulimushi

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp