+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

Sud-Kivu: la pétition contre un « complot et menaces de faire disparaître les notables du Sud-Kivu » sujette à caution

350views

Les habitants de la province du Sud-Kivu, à travers une pétition en circulation adressée au président de la République Félix Tshisekedi, se disent choqués par les menaces qui pèsent contre les fils et filles du Sud-Kivu.

Depuis la circulation de cette pétition, des réactions fusent de partout dans le chef des administrés de Théo Ngwabidje Kasi.

Certains habitants pensent que les initiateurs de la dite pétition auraient un intérêt particulier et seraient achetés par certains acteurs politiques et/ou ceux qui se disent « notables » du Sud-Kivu mais aujourd’hui, l’on voudrait faire avaler l’initiative à toute la population.

D’autres estiment que les conflits rapportés actuellement entre certains acteurs politiques en République Démocratique du Congo seraient le leitmotiv de cette initiative prise, de surcroit par un acteur se réclamant de la société civile.

D’aucuns croient savoir que le fait d’initier cette pétition, ce serait une façon de réveiller le démon de la balkanisation et du tribalisme en RDC, vu que les noms des supposées victimes de ces menaces sont du Sud-Kivu et les auteurs seraient de l’Ouest.

‘‘ le tribalisme, en tant que système de cohésion sociale et d’équilibre des pouvoirs, devrait vivre ses derniers moments pendant cette période de crise. Et cela grâce aux efforts, à la détermination et à l’engagement de toute la population du Sud-Kivu en particulier et de la RDC en général. Ce n’est pas parce que nos élus ont des problèmes politiques que nous devons sacrifier la province. Personnellement je ne trouve pas favorable cette pétition,’’ avoue un habitant rencontré à l’entrée de l’avenue Mbaki en commune d’Ibanda.

Pour sa part, Patrice Lwabaguma, l’un de signataires de cette pétition, l’objectif est celle de plaider la cause des Sud-Kivutiens qui sont oubliés dans la gestion de la chose publique. Il renseigne que la lutte n’a rien à voir avec la politique.

‘‘il n’est jamais tard pour mieux faire. La pétition n’a pas un objet à caractère politique. C’est une pétition de la population du Kivu. Nous avons voulu montré évidemment notre mécontentement auprès du Président de la République par rapport à l’acharnement. Les raisons sont bien précis dans la pétition et bien évidemment, nous on ne pouvait pas continuer à se taire parce que quand on regarde par exemple aujourd’hui comment on traite le doublon AFDC-A, évidement c’est un combat contre les fils du Sud-Kivu…’’ déclare Patrice Lwabaguma avant d’ajouter, ‘‘…ce n’est pas seulement les acteurs politiques. On parlerait de tous les habitants et ressortissants du Sud-Kivu, les notables du Sud-Kivu qui sont dans les entreprises étatiques, paraétatiques qui sont dans le gouvernement et dans les cabinets. Nous savons qu’ils sont menacés parce qu’évidemment, ils sont baswahili. C’est connu donc ».

Bernardin Matabaro

Lire aussi: RDC : Un complot intelligent et savant pour écarter le Sud-Kivu de la scène politique (pétition)