+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

SUD-KIVU : La saison pluvieuse, les autorités devraient prendre leurs dispositions

287views

Le mois de septembre  s’annonce difficile pour la population de la province du Sud Kivu.  Des pluies abondantes suivies des vents violents effrayent les habitants dans la province.  Des éboulements et glissements des terres risquent d’être au rendez-vous en cette période pluvieuse. L’inondation due à la construction sur des sites impropres font monnaie courante dans la ville de Bukavu. La majorité de la population s’interroge sur l’implication de l’autorité pour chercher à trouver une solution à ce fléau en fin d’épargner cette dernière vue que la situation s’avère risquée.

Après l’incident de kamituga qui a causé plusieurs dégâts notamment la perte en vies humaines, le reste de la population du Sud-Kivu est en état d’alerte vue le délabrement avancé des routes en province et le manque des collecteurs d’eaux qui du reste sont totalement bouchés et renvoient les eaux de pluie sur la chaussée. De triste mémoire, il y a quelques années le collecteur kahua avait trainé jusqu’au lac une brave dame du nom de Furaha Balungwe se trouvant dans son véhicule. D’aucuns se questionne sur les promesses faites par le maire Bilubi Ulengabo Mechack de construire une clôture autour de cette conduite d’eaux. Le regret de tous est de constater que, malgré des multiples drames enregistrés à cet endroit, l’autorité urbaine ne manifeste aucun souci d’épargner les vies humaines.

« Nous avons peur que l’on ne puisse enregistrer plusieurs cas de décès dans la ville de Bukavu pendant cette période pluvieuse. Plusieurs maisons construites tout au long de ces collecteurs et conduites d’eaux risquent d’être charriées vers le lac. L’exemple le plus frappant étant celui des maisons Nyamugo et quartier Industriel se trouvant le long de la rivière Kahua, les maisons de Funu se trouvant sur le collecteur  Breski font peur, » se plaint un nostalgique de la Province.

Au-delà des collecteurs et conducteurs d’eaux, les maisons construites sur des pentes raides font peur et sèment une certaine inquiétude pour la plupart des habitants. Les autorités provinciale et urbaine ne devraient pas attendre que pire arrive pour chercher à s’impliquer, mais elles devraient être proactives.   

Hortense Zabona