+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
Politique

SUD-KIVU : Théo Ngwabidje dans l’étau des élus

Obligé de répondre à deux questions orales avec débat, la tâche n’est pas facile pour le chef de l’exécutif provincial du Sud-kivu. Après une nouvelle interpéllation, l’élu de la ville de Bukavu Homer Bulakali reste à sa soif de voir le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi au perchoir de l’hémicycle provincial. Aujourd’hui, ce député affirme qu’il n’a plus besoin des promesses ni des simples explications comme il en est d’habitude.

Deboutrdc: Docteur Homer Bulakali, Bonjour!

Député Homer: Bonjour cher journaliste!

Deboutrdc: Nous voulons savoir où en êtes-vous avec la question orale avec débat adressée au gouverneur Théo Ngwabidje ?

Homer Bulakali : Le bureau est déjà activé et présentement il compte multiplier et réserver en copie chaque élu. Je pense que le léger retard est dû au dossier de la pétition voulant déchoir le bureau définitif de l’assemblée provinciale.  Nous attendons le calendrier pour que le gouverneur soit invité.

Deboutrdc: Cher député, quel est le mobile de cette interpéllation dont vous êtes l’initiateur?

Homer Bulakali:  Présentement, la province est enveloppée par des situations floues que la population ne sait plus comprendre. Je suis parti de l’installation cavalière des animateurs de la commune de Minembwe en violation de tous les textes possibles et au mépris de l’assemblée provinciale. Je me suis demandé pourquoi l’installation d’une commune contestée par presque toute la population? Pourquoi cette installation au lendemain des massacress de Kipupu où ceux-là qui réclament cette commune avaient revendiqués ce massacre à travers leurs groupes armés Ngumino et Turwaneyo? Pourquoi l’installation de la commune de Minembwe sans qu’il n’y ait eu au préalable un conseil des ministres et une concertation avec l’assemblée provinciale? Il y a beaucoup des choses qu’il faut comprendre.

Deboutrdc: Relativement au détournement, de quoi reprochez-vous au gouverneur?

Homer Bulakali : Vous êtes sans ignorer que nous avions eu à adresser par l’honorable Jérémie Masimane une question écrite par apport à la gestion d’une somme de 3,5Millions USD d’emprunt destinée à la réhabilitation des routes. En répondant, le gouverneur avait démontré qu’il aurait affecté 1 185Milles dollars américain aux députés.

Pour moi, que cela soit vrai ou faux c’est déjà un détournement parce que l’argent des routes ne devrait pas faire jouir les députés. Ça c’est déjà un détournement parce que lui-même a démontré qu’il avait détourné l’argent.  Il doit venir nous expliquer comment lui comme autorité peut se faciliter un détournement. 

Deboutrdc: Etes-vous rassuré que cette somme n’a pas été réellement affecté aux travaux routiers?

Homer Bulakali: Vous êtes sans ignorer qu’il y a un endroit qu’on appel ‘’Yesu Yesu’’ dans la commune de Kadutu, la partie qui cause honte à la province dans la ville de Bukavu. Régulièrement des accidents graves et mortels y sont enregistrés. Les véhicules y culbutent matin et soir suite au délabrement très avancé. Voilà qu’aujourd’hui il y a 1 185 000 USD qui pouvait réhabiliter cette route mais qui a été partagé entre députés. Pour moi je trouve que c’est vraiment inacceptable. 

Deboutrdc: Pensez-vous que le gouverneur Théo Ngwabidje aurait également une part de responsabilité dans la spoliation des parcelles de l’Etat? 

Homer Bulakali: C’est clair aux yeux de tout le monde. Il y a maintenant plusieurs cas de spoliation des terrains et maisons de l’Etat. Nous avons la division de l’économie qui est morcelée aux vues du gouvernement provincial. Nous avons appris qu’il y a des militaires et des policiers qui entourent le lieu pour sécuriser les acheteurs. Je comprends facilement que l’exécutif y est pour quelque chose. Il en est de même pour beaucoup d’autres terrains parmi lesquels  j’ai présenté aussi le centre de Santé Nguba de la Croix-Rouge. Quelques jours après l’annonce et l’expédition de cette interpéllation, j’ai appris qu’il a eu 4 jeeps pleines de policiers pour aller chasser les malades et le personnel soignant seulement parce que j’ai écrit. 

Deboutrdc: Vous avez également parlé de l’insécurité, en quoi implique-elle le gouverneur ?  

Homer Bulakali: Pour l’insécurité tout le monde est témoin de ce que nous vivons aujourd’hui. Je me demande s’il peut être en mesure de nous justifier pour quoi cette insécurité grandissante alors qu’il en a toujours  fait son cheval de bataille dans ses discours. Par rapport à l’insécurité, c’est généraliser et un fond secret était revu à la hausse alors qu’il n’y a aucun résultat palpable. Nous voulons savoir comment cela s’est passé. 

Deboutrdc: Finalement vous vous attendez à quoi exactement de la part du gouverneur à travers cette interpellation ? 

Homer Bulakali: Tout va dépendre de ce qu’il va donner comme justification et preuves qu’il va nous présenter. Parce qu’à ce moment, il faudrait: 

▪Que toutes les maisons spoliées pendant qu’il est gouverneur soient restituées à l’Etat. 

▪Que nous ayons tous les éléments en rapport avec l’installation de la commune de Minembwe entre autres, son ordre de mission, le procès verbal du conseil des ministres et l’avis de l’assemblée provinciale

▪Qu’il nous donne des explications avec des arguments convainquants. On ne veux plus de l’insécurité. Nous ne voulons plus des promesses comme durant il y a un an.  

▪Par rapport au détournement, il faudra qu’il y ait un remboursement immédiat du montant qui a été détourné. A preuve du contraire nous irons en justice pour détournement. 

Deboutrdc: En rapport avec cette lutte, il ne vous arrive pas à vous retrouver dans l’insécurité?

Je sais bien que je peux mourir par accident de circulation, je peux aussi mourir pour avoir pris un vers de trop et si je peux mourir pour une bonne cause je ne désire pas mieux .

Deboutrdc: Pensez-vous qu’il y aurait une question à la quelle vous souhaiteriez repondre, mais qui ne vous a pas été posée?

Homer Bulakali : Oui journaliste, je dois adresser un message important aux lecteurs de deboutrdc.net et à tout le monde.

Le rôle d’un député ce n’est pas de donner 500 dollars ni 1000 pour qu’on réhabilite un caniveau même si c’est un bon geste. Le député est là pour plaider , contrôler et pousser l’exécutif à faire son travail correctement. Que la population ne puisse pas rester braqué sur les miettes qu’on donne, plutôt nous réunir tous ensemble pour trouver gain de cause. 

Le député ne doit pas aller quémander l’argent au gouverneur pour venir distraire la population avec des miettes. Le gouverneur doit remettre la population dans ses droits en retournant cet argent détourné. Je demande à la population de soutenir et s’approprier cette lutte. Nous ne sommes pas là pour tuer, ni  pour chasser moins encore nous  attaquer à qui que ce soit. Nous voulons tous un Etat de droit, une province qui avance dans une droiture.

Amisi Musada Emérite 

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net