+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitiqueSanté

Sud-Kivu : Un député national accusé de  prêcher la violence à ses électeurs

624views

Certains habitants de la ville de Bukavu n’ont pas apprécié les propos tenus par le député national Alfred Maisha à l’encontre du directeur provincial de la REGIDESO le qualifiant de rebelle et de plus dangereux que le coronavirus. Pour Maisha, il n’a fait que défendre les droits de ses électeurs et faire appliquer l’ordre du président de la république.

Selon certains habitants, dénoncer le comportement du directeur de la REGIDESO était une bonne chose mais le qualifier de tous les noms c’est indigne d’un honorable.

« Nous avons suivi notre élu Maisha sur les ondes de radio Maendeleo. Il a bien fait de ramener le DP de la REGIDESO à la raison seulement il est allé très loin. Comment il peut demander qu’on lynche les agents de la REGIDESO qui viendrait couper l’eau ? Ils sont malgré tout frères. Ce sont des propos déshonorants. Il aurait pu à la limite écrire une lettre à la REGIDESO qu’utiliser les médias pour détruire le directeur de la REGIDESO » regrette un habitant de la ville rencontré à la place de l’indépendance.

Selon certaines indiscrétions au sein de la REGIDESO, l’honorable serait fâché car les agents de la REGIDESO venaient de déconnecter sa résidence des installations de la REGIDESO, nous avons voulu en savoir davantage mais le directeur de la REGIDESO s’est réservé de tout commentaire.

Contacté le député Alfred Maisha Maisha pense qu’il n’a pas de dette de la REGIDESO. Néanmoins, il refuse d’avoir incité la population à la haine il n’a fait que réclamer le droit de ses électeurs

‘’…Encore même si c’était coupé ce n’est pas normal, imaginez-vous, qu’il ait le kilo de couper l’eau et l’électricité chez un député national quel sera le sort des autres ?  Je ne lui dois rien pourquoi couper de l’eau ? Ou bien il est venu défier les gens ici et non servir la population. Je ne connais pas le directeur provincial de la REGIDESO ni de taille, ni du nom je n’ai rien contre lui mais nous nous insurgeons contre ses actes impopulaires,’’ interpelle Maisha, député national

Pour rappel, lors d’une émission radio à une des chaines locales, l’Honorable Alfred Maisha a qualifié le directeur de la REGIDESO de rebelle au même titre que Gédeon Kyungu, un rebelle qui d’ailleurs venait d’endeuiller la province du haut Katanga.

« Le directeur de la REGIDESO est un rebelle au même titre que Gédéon Kyungu. C’est vraiment un vecteur du coronavirus. Il devrait être mis aux arrêts car il a piétiné les décisions du président de la république.

Pour cet élu de la ville de Bukavu, le directeur de la REGIDESO devrait se courber aux décisions du hef de l’Etat qui rend l’eau et l’électricité gratuites pour deux moi en cette période difficile.

 ‘’S’il continue il va se retrouver les nez au mur car ce qu’il fait c’est s’opposer aux décisions du chef de l’Etat. Il faut s’avoir que l’eau que nous consommons aujourd’hui, nous ne la prenons pas comme un breuvage uniquement. Mais aussi comme produits pour nous protéger du coronavirus. Maintenant il vient et la coupe, c’est-à-dire il nous expose.’’

Rappelons que plusieurs structures sanitaires et les ménages peinent à trouver de l’eau de la REGIDESO malgré la décision du président de la république. Avant l’Etat d’urgence risque d’être égal avant l’Etat d’urgence.

 

 

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp