+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalistePolitique

Sud-Kivu : Un groupe armé dit « de la République du Kivu », sème terreur à Katana

840views

Un groupe armé dit « de la république du Kivu » sème terreur et désolation dans le chef des habitants de Kabushwa et Mabingu dans le groupement d’Irhambi-Katana à Kabare au Sud-Kivu.

Selon le conseil local de la jeunesse d’Irhambi-Katana, ces malfrats torturent des habitants et d’autres sont utilisés comme esclaves dans   la production de l’or au Parc National de Kahuzi Biega.

Selon un habitant de Cirehe victime des atrocités de ces rebelles, ils sont plus de 1000 et sont bien armés.

« Ils sont nombreux. S’ils t’attrapent ils te torturent et te demandent de l’argent pour que tu sois libre. Il y a deux motos qui montent chaque jour pour leur apporter de la nourriture. Leur chef c’est un certain Soleil. Le chef de ce groupe lui on le voit pas. Mais il doit être dans le parc. Ils ont beaucoup d’argent. Chaque creseur qui travaille pour eux, on lui donne 200.000 FC environ (100 dollars). Ici à Cirehe, nous avons tellement peur », nous renseigne un habitant de ce coin.

Le président du Conseil Local de la jeunesse de Katana, lui demande aux autorités polito-militaires de traquer ces hors la loi pour que la paix revienne à Katana.

« C’est depuis plusieurs années que la population du groupement d’Irhanmbi Katana en particulier celle de Kabushwa étant riveraine du PNKB a été victime des viols, pillages, tortures et des graves violations des droits de l’homme par les rebelles provenant du territoire de Kalehe », précise Heri Kisangani président du Conseil Local de la Jeunesse d’Irhambi katana.

Il demande aux autorités militaires de traquer ces rebelles car leur présence dans le parc impacte sur la sécurité de Katana qui est déjà fragile.

 

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp