+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, janvier 26, 2021
EntreprenariatPolitique

SUD-KIVU : Accusé de détournement, ACAD exige la démission du ministre Marcelin Bahaya

12views

Les cas de détournement décriés au ministère de l’agriculture, pêche et élevage, certaines organisations demandent la démission de Bahaya Marcelin. Ces dernières lui reprochent de l’incompétence et du détournement dans son secteur, par conséquent il devrait déposer le tablier pour permettre à la province de décoller.

Dans une correspondance de l’ONG  Action Communautaire d’Appui au Développement ACAD, décrie la gestion qu’elle qualifie de calamiteuse  au Ministère Provincial de l’agriculture, Pêche et Elevage. Référence faite à la gestion mafieuse du Projet PICAGL dans la province du Sud-Kivu.

’Réagissant par rapport aux différentes réponses du ministre aux députés provinciaux ainsi qu’au point de presse tenu ce 31/ 12/2020, le Ministre Provincial de l’agriculture, pêche et élevage, s’est exprimé seulement sur le projet PICAGEL en se cachant derrière le gouvernement Central. Mais n’ayant pas fourni aucune explication sur les allégations de détournement des fonds de l’Etat dans son ministère et la mauvaise gouvernance du ministère, ACAD promet de saisir la justice afin de vérifier ces allégations et demande toujours aux Ministre provincial de l’agriculture de démissionner,’’ peut-on lire dans la correspondance signé Moïse Balagizi coordonnateur de l’organisation ACAD.

Cette structure citoyenne de défense de droit de l’homme  confirme que depuis l’avènement du ministre Bahaya à la tête de ce secteur, aucun résultat n’est visible et palpable.  ACAD fait rappel à la lettre du gouverneur de la province du Sud-Kivu adressée au ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage.

‘’… La lettre du gouverneur N° 01/509/CAB/GOUPRO-SK/2020 du 19/05/2020 fait constater la disparition des imprimés des valeurs au sein du ministère de l’agriculture, pêche et élevage dont 7 feuilles de route vétérinaire, 1500 permis de pêche, 1 carnet  de reçu  et 7 carnet de quittances de perception…’’

 

Dans son intervention, le gouverneur avait montré que les réponses lui fournies par son collaborateur n’étaient pas du tout satisfaisantes pour exprimer la disparition de ces imprimés des valeurs disparues. D’où  cette ONG pense qu’en dépit des allégations de détournement imputées au ministre provincial de l’agriculture, il serait constaté son incompétence dans la gestion qui lui revient. D’autres secteurs  entre autres (pêche, et élevage) le ministre ne s’y implique presque pas.

« Le ministre ne s’implique pas dans le conflit entre pêcheurs congolais et Burundais, les problèmes des éleveurs de Minembwe et d’ailleurs, la pêche des alevins. ACAD promet d’initier dans les prochains jours des actions citoyennes pour exiger la démission du Ministre Provincial de l’agriculture, pêche et élevage, » promet cette structure de la société civile

Notons que, nous avons essayé de joindre au téléphone le ministre Marcelin Bahaya, mais nos efforts ont été vain.

Patrick Babwine