+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, janvier 26, 2021
DDH et Journaliste

Kavumu : Affaire 3DDH contre le chef de groupement de Miti, le tribunal joint au fond les exceptions soulevées par le prévenu.

6views

 En chemise rouge bordeaux et jeans noir, le chef de groupement de Miti Cirimwami Kwigomba alias Mambe était bel et bien à la barre. Ce lundi 11/01/2021, a eu lieu la troisième audience au tribunal de grande instance de Kavumu dans l’affaire opposant trois défenseurs des droits humains contre monsieur Cirimwami Kwigomba alias Mambe, chef de groupement de Miti, territoire de Kabare, province du Sud Kivu en République Démocratique du Congo.

Accusé de plusieurs infractions dont l’association des malfaiteurs, torture ainsi que des coups et blessures volontaires, le prévenu a soulevé trois exceptions. 

Après les répliques des parties citantes et le réquisitoire du ministère public qui s’est ralliés aux moyens des citants, en sollicitant que ces exceptions soient déclarées recevables, mais non fondées, le tribunal les a finalement joints au fond. 

La prochaine audience a été fixée au 08/02/2021 pour la poursuite de l’instruction.

Rappelons que le chef de groupement de Miti Cirimwami Kwigomba alias Mambe est à la barre pour avoir fait torturer trois défenseurs des droits humains en date du 17/06/2021, alors qu’ils observaient un sit-in à son bureau à Miti, dénonçant sa mauvaise gestion du groupement et le déroulement d’une somme de plus de 11.000$ destiné aux activités de développement de cette entité.

Signalons que ces défenseurs des droits humains sont assistés dans cette affaire par les Pools d’avocats des organisations de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) et Information Juridique Multisectoriel (SOS IJM).