+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, janvier 26, 2021
Politique

Nord-Kivu : une ong exige justice dans l’assassinat de six éco gardes du Parc de Virunga

5views

Le Centre d’Etude pour la Promotion de  la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme « CEPADHO se dit consterné de l’attaque contre une patrouille des éléments de l’ICCN, Institut Congolais pour la Conservation de la Nature à KABUENDO entre NYAMITWITWI et NYAMILIMA, en Groupement de BINZA dans la Chefferie des BWISHA, Territoire de RUTSHURU, en Province du Nord-Kivu.
Sud-kivu : 5 écogardes, écopent des lourdes peines pour avoir tué un pygmée
A en croire les informations parvenues à cette Organisation, des miliciens qui seraient identifiés comme étant des May-May ont pris d’assaut la localité, surprenant dans leur patrouille les gardes de parc de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), en pleine surveillance, le matin de dimanche 10 janvier 2021.

Dans une déclaration rendue publique le lundi 11 Janvier, le CEPADHO avance un bilan de six éco gardes tués et un autre grièvement blessé.

S’agissant des victimes signalées dans le rang des éco gardes, sont tous de jeunes âgés entre 25 et 30 ans.
1) KAMATE MUNDUANAENDA Alexis, 25 ans;
2) NZABONIMPA NTAMAKIRIRO Prince, 27 ans;
3) MANENO KATAGHALIRWA Reagan, 27 ans;
4) PALUKU BUDOYI Innocent, 28 ans;
5) KIBANJA BASHEKERE Éric, 28 ans;
6) BURHANI ABDOU Surumwe, 30 ans.

Dans son communiqué de presse le CEPADHO condamne avec les termes les plus forts cette barbarie contre des patriotes engagés pour la protection de la faune et de la flore Congolaises.

Il exige que les auteurs matériels et intellectuels de ce crime soient recherchés et appréhendés afin qu’ils répondent tôt ou tard de leurs actes.

Le CEPADHO croît que la bravoure des illustres disparus mérite d’être honorée par toute la République indique le communiqué.  

Les Maï-Maï ont tendu une embuscade aux éco-gardes dans les fin fonds du parc, vers Nyamitwitwi. Le bilan provisoire est de six gardes-parc tués et deux Maï-Maï sont tombés dans ces accrochages“, a déclaré Alphonse Kambale, fonctionnaire délégué du gouverneur dans le groupement de Nyamilima.

Ce bilan a été confirmé par le député provincial Elie Nzaghani, un élu de la région de Rutshuru, où est situé le village de Nyamitwitwi.

Des gardes sont régulièrement la cible d’attaques d’hommes armés dans ce sanctuaire des gorilles de montagne.

Créé en 1925, le parc national des Virunga est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Cette réserve s’étend sur plus de 7. 700 km2, parmi les paysages à l’histoire tourmentée de la province du Nord-Kivu, de Goma jusqu’au territoire de Beni, entre montagnes et forêts. 

Au pied du volcan Nyiragongo, la zone protégée constitue le refuge des gorilles des montagnes.

Le parc est surveillé par 689 éco gardes armés, dont au moins 200 ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, dans l’histoire récente du parc, créé en 1925, selon ses responsables qui sont cités par nos sources.

Ricky Ombeni