+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
Education

Bukavu : 30 jeunes seront formés en entreprenariat au centre “Rugamika Erhahamwoba”

310views

Trente jeunes venus de l’intérieur du Sud-Kivu et de la ville de Bukavu vont être formés en entreprenariat. Après la formation qui va durer 3 mois, 20 meilleurs businessplan seront appuyés. Le centre porte le nom de Rugamika Erhahamwoba, il est situé à Panzi sur avenue Solidarité au numéro 5. Le lancement a eu lieu ce Lundi 1èr Février 2021 à Panzi.

Selon Geneviève Mizumbi, ministre provincial de la jeunesse et de l’éducation qui a représenté le gouverneur à cette activité, ce centre vient donner un ouf de soulagement aux  millions de jeunes en quête de l’emploi.

Toutes mes félicitations au promoteur de ce centre et coordonnateur de ASOP pour l’appui à l’initiative de notre gouvernement provincial qui s’est fixé l’objectif d’encadrer la jeunesse”, précise Geneviève Mizumbi.

Plusieurs autres invités ont pris part à cette activité.

Pour Déo Bashi, chargé de projet à la coopération suisse, le secteur privé reste le moteur de l’économie, du développement et de la réduction de la pauvreté dans le Monde.

Le bureau de la coopération Suisse en RDC encourage l’initiative de ce centre et promet son soutien” promet Déo Bashi.

Pour Timothée Mushagalusa, donner à ce centre le nom de Rugamika est une preuve de grande considération pour lui.

“L’existence de l’incubateur Youlima RUGAMIKA ERHAHAMWOBA, est l’expression parlante de l’Evangélisation pratique du feu Rugamika et cela à la suite de Basile le Grand (4ème siècle) qui voulait transformer le chantier de la pauvreté en chantier des richesses’ fait-savoir le pasteur Mushagalusa qui a représenté la CEBECA.

Le coordonnateur de ASOP, Félicien Zozo a remercié ses invités pour la marque de confiance. Pour lui, l’entreprenariat est l’une des solutions pour mettre fin à la pauvreté. Il demande aux jeunes d’être ambitieux et essayer car le nom erhahamwoba veut dire que la chance ne sourit pas au peureux. Il faut se battre.

Les jeunes apprenants dont 15 filles et 15 hommes promettent de prendre au serieux cette formation. L’un d’eux, Didier Cihebe cette formation est une grande opportunité.

« Avec cette formation je vais professionnaliser mon entreprise. Je produis de la tomate mais souvent je travaille à perte. Cette formation est une grande opportunité. Je serai chaque jour à la formation car, sans la formation on peut naviguer à vue dans son entreprise », promet Didier Cihebe, jeune entrepreneur venu de Kabare.

Parmi les apprenants on compte des jeunes venus d’Idjwi, de minova, d’Uvira, de Walungu, de Kabare  et  de la ville de Bukavu.

Ils ont été recrutés sur base d’un test qui a duré plus de 3 mois. Ils constituent la prémière promotion de ce centre.

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net