+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
EducationPolitique

BUKAVU : Chasse aux enseignants qui dispensent les cours pendant le confinement, les élèves haussent le ton

229views

La plus part des écoles secondaires dans la  ville de Bukavu au Sud-Kivu, auraient débuté les cours à temps partiel avec des séances de rattrapage. Cette initiative destinée aux élevés finalistes, leurs permet de les préparer aux épreuves de fin d’année comme a été le cas l’année passée. Mais ça permet de se documenter beaucoup plus, car dit-on ; « la répétition est la meilleure de science ».

Des élèves rencontrés se disent regrettés de voir que toutes les autres activités sont permises à l’exception de cours. Ces enfants prouvent l’envie de retourner à l’école et appellent l’autorité à lever cette mesure pour leur permettre d’apprendre.

¨Je suis trahie par mon pays, cette mesure de nous confiner la connaissance nous cache bien de chose, avec ce qu’ont affiché les agents de l’ordre dans mon école en interdisant les enseignants de nous donner cours par menace de la prison c’est vraiment regrettable, ¨ s’indigne un élève de l’institut Bangu rencontré.

Pour une élève du Lycée Nyakavogo, les mesures des autorités pour lutter contre la pandémie à covid19 fait peur. Cette dernière déplore les menaces contre les enseignants. Elle estime que les séances organisée dans des écoles secondaires, sont à leur faveur.

¨Cette décision du président de ne confiner que les écoles durant cette deuxième vague de la pandémie à coronavirus nous ont fortement touché car la vraie question est de savoir où sont tout ce cas qu’on nous crie à la radio? C’est regrettable car nos enseignants, nos parents et nos encadreurs se donnent à fond pour nous organiser de séance de rattrapage tout en respectant les mesures barrières, malheureusement les menaces des autorités font peur, suis une finaliste du lycée nyakavogo et je déplore ces poursuites à nos professeurs,¨ a-t-elle expliqué.

Cette déception ne touche non seulement les élevés, mais aussi les enseignants qui ne cesse de combattre le vagabondage des enfants pendant cette période de confinement.

¨Je donne cours à l’école primaire du lycée à l’EP Nyakavogo, hier nous avions renvoyé les écoliers suite à cette attaque des agents de l’ordre au lycée Nyakavogo, la sœur directrice nous a annoncé la nouvelle de ne plus jamais donner cours aux enfants durant cette période de la pandémie, cette nouvelle nous a brisé le cœur, mais plus encore les élevés bénéficiaires de ces séances,¨ nous a confié cet enseignant.

Il sied de signaler qu’en RDC, plus particulièrement en province du Sud-Kivu, les élèves, étudiants et enseignants émettent le vœu de voir la réouverture des écoles, institutions supérieures et universitaires. Des voix se lèvent pour crier à l’injustice dans la prise de décisions.

Par Marianne Nabintu

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net