+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
Education

SUD-KIVU : Le collège provincial des élèves exige la reprise de cours au grand tard le 8 février 2021

122views

« Est-ce dans seul le secteur éducatif ou il y a la pandémie à coronavirus pour qu’en fin notre éducation soit absorbée par des retombées politiques ? » S’interrogent le collège provincial des élèves du Sud-Kivu en exigeant la reprise des activités scolaires lundi 8 février 2021. La déchéance du comité de riposte et la décentralisation de la gestion de la covid-19 pousse à réflexion.

Dans une déclaration rendue publique mercredi, le 3 février 2021, signée par une vingtaine de doyens de différentes écoles de la province et dont copie nous est parvenue, les élèves de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, EPST, déplorent la décision qu’ils qualifient d’injuste et d’incohérente, la suspension des enseignements de l’année scolaire 2019-2020 et le report de la rentrée scolaire 2020-2021.

« Ainsi donc, nous, Elèves de la province du Sud-Kivu, déplorons et désapprouvons les décisions suicidaires des autorités de notre pays, qui détruisent à fond notre secteur éducatif, » déplorent-ils.

Biringanine Mukwege Jean-Charles, représentant provincial des élèves du Sud-Kivu, estime que le secteur éducatif est sacré et il est du devoir des bénéficiaires de veiller au privilège et à la protection de leur éducation une fois menacée.

Ces élèves exigent la réouverture des écoles au plus tard le 8 février, sans quoi, ils appellent les autorités à être conséquentes des actions de grandes envergures que plus de 500 000 élèves en province, sont prêts à entreprendre.

« Nous élèves de la province du Sud-Kivu exigeons la reprise dans un bref délai des activités Scolaires et au plus grand tard ce 8 février 2021, »  déclarent-ils.

Et d’ajouter « loin de nous, l’idée de commencer nos revendications par le chemin de la rue, nous vous faisons savoir qu’à défaut de la prise en compte de nos revendications, soyez conséquentes des actions de grande envergure, que plus de 500 000 élèves vont entreprendre, » concluent-ils.

Pour rappel, la marche des étudiants du Sud-Kivu, organisée par le collège provinciale des étudiants le mois dernier, a été réprimée par les éléments de la police.

Bernardin Matabaro

Lire aussi: Sud-Kivu : La marche des étudiants dispersée à Bukavu

 ISDR/BUKAVU : Des parents d’étudiants fachés contre le comité de gestion

BUKAVU : Les étudiants et enseignants réclament la réforme dans le secteur de l’éducation en RDC

Dossier ISDR BUKAVU : 20 étudiants Fuliru seraient délogés du campus et le DG agressé, la population d’Uvira monte aux créneaux (UNEF RDC)

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net