+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, mars 7, 2021
ActualitéEnvironnementPolitique

BUKAVU : La route Camp Saio-Ruzizi, un signe d’échec en province

122views

Dans la ville de Bukavu, la route secondaire Nyawera-Camp-Saio en commune d’Ibanda se trouve actuellement dans un état de délabrement très avancé. Une route non seulement elle mène vers le camp militaire Saio, mais surtout sert d’un grand intérêt commun, car la seule voie d’accéder aux seuls cimetières de Bukavu.

La ville de Bukavu souffre de manque graduel d’infrastructures, la plupart des routes interurbaines restent à désirés. Le cas le plus frappant est celui du camp Saîo qui sert d’un double intérêt. A en croire Jacques Cirimwami, elle donne accès à l’entrée du grand camp militaire de la province du Sud-Kivu, mais aussi elle ouvre l’accès aux seuls cimetières qui restent dans la ville de Bukavu.

« Cette route non seulement mène vers le camp saio, mais et surtout Sert d’un grand intérêt commun car la seule voie d’accéder aux seules cimetières de Bukavu. Que Dieu pardonne les autorités du Sud Kivu qui volontairement ont décidé de saboter les morts car il est actuellement impossible d’accéder aux cimetières de la Ruzizi. Cette province n’a pas de chance. Quel sera le bilan des députés provinciaux élus dans la ville de Bukavu. Ces images nous serviront de leur campagne en 2023. Nous allons les multiplier en grand,» interpelle Jacques Cirimwami

Ce qui choque la plupart des habitants dans la ville, est de voir que les usagers des cimetières de la Ruzizi ont du mal à traverser cet endroit lorsqu’il pleut. Ils sont obligés de porter la dépouille sur leurs têtes jusqu’à sa dernière demeure.

Pour les riverains, plusieurs fois il se produit d’incidents grave pendant la période pluvieuse.

’A plusieurs reprises il arrive que des personnes qui transportent les cercueils  tombent avec et que les corps échappent et se éclaboussent  dans la rue plaine de boues et de glissages. Nous assistons à plusieurs situations de profanation de corps dans ces milieux. C’est vraiment honteux, car nous n’avons jamais cessé d’interpeller les autorités pour qu’ils réhabilitent cette route,’’ fait savoir un habitant de l’avenue Camp Saio.

Pour rappel, les maisons se trouvant aux abords de cette route courent des risques graves pendant la saison pluvieuse, car les engins risquent de finir leurs courses au dessus des maisons de fortunes longeant cette route. La bonne volonté des dirigeants dans la province est mise en doute. Plusieurs pensent que la province est dirigée par des mercenaires et non les gens animés par un esprit patriotique.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net