+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, mars 7, 2021
Environnement

BUKAVU : La destruction des écosystèmes, les lacs se vengeront

88views

« Autant l’humain a besoin de poumons pour respirer, la planète a aussi besoin des arbres pour vivre. » c’est par ce mot que le mouvement citoyen et écologiste  ‘‘Casque Vert’’ dénonce une crise environnementale en province du Sud-Kivu et recommande d’urgence une intervention de l’autorité provinciale.

Dans une lettre ouverte adressée à Théo Ngwabidje Kasi, Gouverneur du Sud-Kivu, à l’occasion de la journée mondiale des zones humides, célébrée le 2  février de chaque année, cette structure citoyenne et ses partenaires de la société civile alertent sur la situation calamiteuse des lacs Kivu et Tanganyika en passant par la rivière Ruzizi. Mais aussi ces derniers font allusion aux cas de spoliation des espaces publics observés.

Ces protecteurs de l’environnement s’indignent de la mauvaise gestion de lacs Kivu et Tanganyika, pourtant constituent des éléments importants qui vivifient la population. Ces écologistes renseignent que ces lacs ne font que se venger de la barbarie humaine, de la criminalité écologique dont ils sont victimes.

Pour Josaphat Rubenga, fondateur et président de cette structure Citoyenne, les villes dressées sur les berges des lacs Kivu et Tanganyika, entre autre Bukavu, Uvira et Baraka, dégagent trois problèmes majeurs.

« Les constructions anarchiques dans le mépris total des instruments juridiques et administratifs existants, l’absence d’une politique adéquate de gestion des déchets (solides, liquide et gazeux) et la déforestation des bassins versants. Voilà les causes, la trimourti, au cœur du malheur de votre population riveraine, que cela soit par épidémie (malaria, cholera et autres) ou par érosions et éboulements récurrents, » renseigne-t-il.

Notre source regrette de voir que dans la ville de Bukavu, les déchets sont charriés par les eaux de ruissèlement et les rivières qui traversent la ville et sont jetées en plein dans le lac Kivu sans aucun traitement par manque de décharges publiques.

Par ailleurs, le mouvement citoyen écologiste « casque vert », condamne les cas de spoliation des terrains d’utilité publique, au vu et au su des autorités.

« Des terrains d’utilité publique, ô combien vitaux pour la santé communautaire de toute une population ne peuvent être spoliés sous votre barbe, Excellence. Supposant, car tel est notre ardent souhait, que les bruits qui courent les rues sur une éventuelle spoliation des terrains abritant les vestiges de la centrale d’épuration des eaux usées de Bagira et celles de Kadutu à l’endroit dit deux poteaux ne sont que rumeurs, » s’exclament ces écologistes.

Ils exigent  au gouverneur de s’investir pour que les installations spoliées soient restituées en toute urgence.

« Nous, Mouvement citoyen écologiste Casque Vert avec le soutien des toutes les forces de la société civile dans sa diversité au Sud Kivu impliquée dans les plaidoyers environnementaux et les forces vives de la jeunesse, exigeons que ces installations se remettent en état, en toute urgence sous votre gouvernance. Ainsi on comprendra excellence, ce que ça veut dire Gouverner autrement, » concluent-il.

Il sied de noter que, le mouvement Citoyen Ecologiste organise une activité de travaux communautaire à la place dite cercle sportif de Labotte en commune d’Ibanda ce dimanche 7 février 2021.

Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net