+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
Environnement

Sud-Kivu : Conflit autour de l’érection d’un cimetière commercial à Kabare, les élus jouent au sapeur pompier

93views

Après plusieurs manifestations des habitants de Mumosho et Nyantenda contre l’érection d’un cimetière commercial dans leur milieu, plus précisément au village d’Ibanda à Nyantende au sud de Bukavu dans l’Est de la république démocratique du Congo, c’est le tour du Caucus des élus de ce territoire de se mêler dans l’affaire pour tenter de jouer à l’apaisement.

Vendredi 12 février la salle de l’Institut Nyantende, sert à nouveau de cadre, pour une énième consultation de la population des groupements de Mudusa et Mumosho dans la chefferie de Kabare sur la question d’acceptation ou de refus du projet controversé de l’érection d’un cimetière commercial à Nyantende.

Cette fois, l’initiative est du caucus de députés provinciaux élus du territoire de Kabare qui veulent consulter d’abord leur base avant de se prononcer.

« Nous n’apprécions pas ce projet ; car il ne répond pas aux besoins prioritaires des habitants que nous sommes, nous ne nous opposons pas au député plutôt nous le recommandons d’initier un autre projet et non le cimetière commercial chez nous» ont fait savoir ces derniers», indiquent quelques habitants présents dans la salle.

« Ce projet n’est pas le bienvenu chez nous, Nous mettons en garde tout député ou cadre de base qui tenterait, même clandestinement, ce projet », ajoutent-ils.

On ne peut pas s’écarter de la volonté de la population, nous avons suivi les participants qui rejettent le projet pour diverses raisons, a déclaré le député Batandi et porte-porte parole du caucus des élus de Kabare

« Le conseil à prodiguer à notre collègue doit être tiré des désidératas de la population, car tout ce qu’on doit faire pour la population on doit tenir compte de ses désidératas », souligne le député Batandi

Des réactions inondent les réseaux sociaux justes après cette rencontre

« Le cimetière est une nécessité pour Bukavu et ses environs, le projet de la fondation Amani Ngubiri est une réponse à ce besoin. La fondation construit dans sa parcelle qui répond aux normes, dire que ca ne répond pas au besoin de la population de Nyantende voilà l’aberration. La parcelle n’appartient pas à la population, l’initiateur n’a pas demandé la contribution à tous ceux qui s’agitent par jalousie et qui manipulent les gens, il ya trop de confusion, l’autorité provinciale a tranché, il ya urgence », indique Christopher Bisimwa, un des proches de Ngubiri.

« Un garçon de la ville, entrepreneur et visionnaire apporte une solution, ça devient un problème. Le cimetière est à la fois un fait social et un business lucratif sur le long terme. Ça se fait dans toutes les villes de la RDC, créer une polémique autour d’une solution à un problème crucial relève de la superstitution », croit pour sa part Idée Bakulu, un des conseillers du gouverneur du Sud-Kivu.

Ces députés ont rassuré la population qu’ils pourront rendre public cette décision en date du 15 février 2021.

Ils ont tout de même promis à la population une autre rencontre qui va réunir les élus provinciaux de Kabare, les couches des populations ainsi que les notables de cette partie du territoire de Kabare.

Noter que ce projet de cimetière commercial à Nyantende est l’œuvre d’un élu de Bukavu, Monsieur Lucien Amani Ngubiri à travers sa fondation qui porte le même nom.

A part les habitants, le chef de la chefferie de Kabare, le Mwami Désiré Kabare Rugemaninzi II s’oppose aussi à ce projet.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net