+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
dimanche, mars 7, 2021
Politique

Sud-Kivu: L’érection d’un cimetière à Nyantende, les élus de Kabare disent non, l’initiateur persiste et signe

279views

L’érection d’un cimetière commercial à Nyantende dans le territoire de Kabare par la fondation Amani Ngubiri devient un sujet conflictuel et pose débat. Après plusieurs manifestations contradictoires de certains habitants de Mumosho-Mudusa, les habitants de Nyantende restent catégoriques et disent non à l’implantation du dit cimetière. D’autres par contre sont d’accord avec ce projet. Face à cette situation, le caucus des députés de Kabare ont pris position. Ces derniers demandent à l’initiateur de ce projet de le délocaliser, chose que lui refuse. Il promet que les activités vont commencer incessamment.

Pour ces élus de Kabare, se basant sur plusieurs lettres et correspondances ont présenté un sentiment d’accompagner la population de Nyantende et adopté la position de cette dernière sur la délocalisation de ce projet ;

« Au vu de ce qui précède, soucieux de la paix et en vue de mettre fin aux échauffourées ainsi que prévenir les conséquences néfastes qui découleraient de ce conflit demandons à la fondation Amani Ngubiri de délocaliser son projet de cimetière à un autre endroit plus éloigné de la population et d’exploiter sa concession de Nyantende pour un autre projet qui rencontrera l’assentiment des habitants, » peut-on lire dans une déclaration officielle du caucus des députés de Kabare.

Pour, Amani Ngubiri dit TAC, un élu de l’Union pour la Nation Congolaise, le projet concerne toute la province du Sud-Kivu et pas seulement Nyantende. Il est resté sceptique en ce qui concerne la décision de ces députés de Kabare et jugerait leur dialogue d’artificiel ;

« Le projet est provincial et non de Nyatende et donc nous ferons de notre mieux pour que l’activité soit effective comme avions l’aval du gouvernement provincial et nous recommandant de commencer le plus tôt possible pour aider cette population qui du moins reste sans aucun Cimetière dans la ville, »

D’ajouter,

« En ce qui concerne les députés, un projet ne peut pas se fonder sur les allégations mensongères et politiciennes. Je suis d’accord avec les associations qui dénoncent les irrégularités dans ce fameux dialogue préfabriqué, » renseigne Amani Ngubiri

Réagissant à ce dossier le conseil territorial de la jeunesse de Kabare demande qu’un dialogue soit organisé en vue de débattre de la question et d’en desceller la pertinence ou l’impertinence de ce dit projet ;

« …le conseil territorial de la jeunesse de Kabare ne saurait pas rester indifférent face à cet état de choses et voudrait voir le caucus des députés ou le gouverneur organiser un dialogue social digne où on pourra étudier les avantages et les désavantages d’un cimetière, mais aussi la procédure à suivre pour un investissement, » peut-on lire dans leur correspondance

Hortense Zabona

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net