+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, février 26, 2021
Education

RDC : Reprise des activités scolaires le lundi 22 février, sous réserve d’amorcer la grève dans deux semaines (Jacques Cirimwami)

60views

Suspendues depuis décembre 2020, les activités  scolaires et universitaires ont repris le lundi 22 février dans un climat non rassurant.  cette reprise des cours à eu lieu dans des conditions qui ne sont pas du tout faciles Selon Jacques Cirimwami.

Dans plusieurs écoles de la place, les élèves sont visibles sans cash-nez, dans d’autres établissements, il y a des dispositifs de lavage de mains, mais non approvisionnés en eaux. Bref, beaucoup de défis liés à la logistique ainsi qu’à l’impréparation s’annoncent dès le début. Cette rentrée s’affiche moins rassurante, les enseignants des écoles primaires et secondaires des écoles officielles et conventionnées prêts à reprendre la démarche de la grève.  

Le réaménagement du calendrier d’activités suite à la perturbation dite à la présence de la covid-19 cause problème.  Selon certains gestionnaires, le calendrier sera réhabilité selon les réalités de chaque institution.

Une rentrée scolaire non rassurante, les enseignants des écoles primaires et secondaires prêts à revenir sur la question de grève.  Rien ne rassure que tout ira bien, car les enseignants décident de reprendre le chemin de l’école, mais tout en tenant plus à la version de grève si jamais leur revendication ne pas prise en compte.

’Nous reprenons tous le chemin de l’école comme tout le monde, mais rien n’est encore un  acquis. Nous avons des Nouvelles Unités  et des Non payés, comment pensez-vous que cette catégorie des gens peut reprendre les cours sans aucune assurance d’être payé ? Si jamais les accords de BIBWA voir même ceux de Mbudi ne sont pas respectés et bien rassurez-vous que nous commençons, mais dans deux semaines nous déclenchons le mouvement de grève.  Nos conditions de travail doivent être bien révisées et le problème des nos collègues non encore payés ou mécanisés soient réglé le plutôt que possible,’’ a-t-il recommandé Jacques Cirimwami président syndical des écoles catholiques.

Pour le professeur Mudinga, la maladie à covid-19 a perturbé les années scolaires et universitaires  et cela risque d’avoir des retombées sur l’Education pendant Deux ou trois ans. D’autres pensent qu’il y a quoi remercié le gouvernement pour avoir fléchit aux demandes des uns et des autres en facilitant l’effectivité de la rentrée scolaire et académique sur toute l’étendue de la RDC.

’Il y a une incohérence entre ce qui est demandé et ce qui est donné. Un enseignant qui doit être demandé de travailler durement soit doubler les heures de travail, par conséquent on doit revoir les conditions de paiement et prendre en compte les enseignants nouvelles  Unités et Non Payés,’’ recommande le professeur Jules  Basimine et député national élu de Kabare.

La rentrée scolaire s’annonce très engagé, les gestionnaires des écoles sont appelés à redoubler les efforts pour que tout soit mis en œuvre pour mettre les élèves à l’abri  de la pandémie.

Certains gestionnaires d’écoles et enseignants pensent qu’ils sont soumis à un calendrier marathon non réaliste, du fait que plusieurs activités de l’année passée n’ont pas été achevées une autre année qui s’annonce ride.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net