+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BARAKA : un bras de fer entre les Sociétés Civiles et la Mairie paralyse les activités commerciales

610views

A Baraka dans le territoire de Fizi, il s’observe une vive tension entre sociétés civiles (Forces vives et Nouvelle société civile) et la Mairie de Baraka. Les commerçants dans les marchés de la ville de Baraka décident d’observer à la lettre la désobéissance fiscale telle que lancée par les organisations de la société civile dans leur diversité. Une situation qui rend la vie compliquée à l’autorité Urbaine à tel point que la Mairie à dit recourir aux éléments de la PNC pour accompagner les taxateurs dans le marché de Mwemezi.

Selon notre source sur place la situation était interpellatrice depuis samedi 06 et  dimanche 07 mars 2021 ; la population en majorité des femmes et enfants tous dans la rue pour réclamer le départ du maire de la ville à baraka.

‘’ Déjà le Samedi et dimanche dernier, les policiers ont fait usage des gaz lacrymogènes pour tenter d’étouffer les commerçants afin de payer les taxes mais sans succès. Le samedi 06 mars 2021, des femmes en colère ont fait un sit-in devant le bureau du Maire de la ville pour exiger son départ ou le retrait des éléments de la PNC qu’il avait réquisitionné pour imposer la paie des taxes au marché de Mwemezi. Et ce dimanche 07 mars, une foule de femmes et enfants s’est rendu à la base de la Monusco à Mushimbakye(2km) au sud de Baraka. Dans leur passage, ces femmes en colère ont tenté de chasser d’autres vendeuses dans des petits marchés en pleine ville de Baraka pour leur exigeait d’emboiter leur marche vers la Monusco,’’ Nous relate Jonas Seba un confrère présent sur le lieu.

Notre source précise qu’il s’est tenu Lundi 08 mars 2021, une réunion élargie de sécurité avec les acteurs de deux Sociétés civiles qui du reste à accouché d’une sourie sans aucun compromis.

‘’Les sociétés  civiles restent catégoriques et la Mairie voudrait en principe imposer les taxes aux commerçants c’est qui provoque un climat d’incompréhension entre les deux camps,’’

Contacté une commerçante au marché de Mwemezi le maire de Baraka se retrouve dans une impossibilité de fonctionner sans recette, il décide de faire recours à l’intimidation au lieu de répondre aux revendications.

 ‘’Les agents taxateurs sont venus accompagner chacun avec des policiers et nous avons vu des militaires au marché pour nous exiger de pays nos taxes. Nous voulons ramener les autorités à comprendre que l’argent qu’on doit payer nécessite une contre partie. Partant du mot d’ordre donné par la société civile ici chez nous, nous avons refusé de payer aussi longtemps que les routes et ponts qui nous relient avec Bukavu, Uvira vers Baraka resteront impraticables,’’ confirme une dame commerçante qui a fait taire son nom.

Pour rappel, les ponts reliant Uvira jusqu’à Baraka dans le territoire de Fizi sont en délabrement plus avancé. Certains ont été charriés par les eaux de pluie qui font range dans ce milieu. Plusieurs véhicules dans le secteur de Fizi sont déjà tombés soit dans le Lac Tanganyika ou dans des rivières.

Rappelons que M’MBÙCWA HUSSEIN JACQUES et madame Émérite TABISHA M’MÙNGELWA sont entré en fonction comme maire titulaire et adjoint  de cette nouvelle ville depuis le 25 février 2019 date d’installation officielle.

Patrick Babwine

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp