+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Congo Handicap
Congo Handicap
Leadership

Bukavu : Un centre de paix Stop violence, un refuge offert aux femmes du Sud-Kivu par l’ONG Congo Handicape

302views

La construction d’un bâtiment de 320 mètre carré sur une concession totale de 50 mètre sur 50, pour une durée d’une année, à un coût équivalent à 60 mille Euro, tel sera le centre de paix dit stop violence, de l’organisation Congo Handicap, qui sera construit à Makoma 10, au quartier Lumumba en commune de Bagira, dans la ville de Bukavu, au Sud-Kivu, avec l’appui du royaume de Belgique. La cérémonie de la pose de la première pierre est intervenue ce mardi 25 mai 2021 par Génévieve Mizumbi, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

A en croire Maître Théophile Shukuru, chargé de plaidoyer et questions juridiques de l’organisation Congo Handicap, la spécialité de ce centre s’inscrit dans le cadre de la paix, de la résolution pacifique de conflits en mettant un accent particulier sur la femme vivant avec handicap. Il renseigne que, ce centre est la continuité du projet Kivu Amani de cette structure œuvrant pour l’accompagnement des personnes vivant avec Handicap. Il précise que, ce centre va appuyer les femmes dans la prévention de conflit et la consolidation de la paix au Sud-Kivu, ainsi que la prise en charge sanitaire,  psychosociale, juridique de femmes victimes de violence.

« Ce centre est une opportunité pour la femme du Sud-Kivu, parce qu’il va constituer un havre où toutes les femmes peuvent venir pour tabler de leur problème, pour venir évaluer leur difficulté à accéder aux instances de prise de décisions, ainsi qu’au processus de résolution de conflits, mais également ce centre va ériger différentes cliniques d’assistance aux femmes vivant avec handicap et sans handicap sur le plan psychologique, social et juridique », renseigne Maître Théophile Shukuru.

A sa prise de parole, la représentante du Gouverneur de province à cette cérémonie, Géneviève Mizumbi,  a souligné que ledit projet s’inscrit dans la vision du Gouvernement Congolais, celle de promouvoir les actions des femmes et celle vivant avec handicap au travers divers réalisations au profit de la population. Elle invite les bénéficiaires à s’approprier ce projet afin qu’il aboutit à des bons résultats.

« C’est un message fort pour toutes les femmes de s’approprier le projet  parce que ça donne la parole à la femme, surtout à la femme marginalisée. Donc c’est une occasion pour eux d’avoir un espace où ils peuvent concevoir des plaidoyers, des projets. On est toujours ensemble avec les personnes vivant avec handicap, surtout les femmes. J’invite ainsi, tous les participants à cette cérémonie de s’approprier ce projet. C’est sur ce souhait dont l’avenir radieux aux femmes et celles vivant avec handicap que je lance officiellement la cérémonie de la pose de la première pierre pour la construction de ce centre de paix », a déclaré Géneviève Mizumbi, ministre de l’EPST.

Notons que le projet kivu amani a pour objectif principale de booster la participation de la femme ainsi que leur rôle, dans les processus de résolution, c’est dire la prévention et les résolutions de conflits dans notre province afin de bâtir une paix et une cohésion sociale durable.

Par Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response