+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Bukavu : les motocyclistes dans la rue pour dénoncer les tracasseries policières à partir de 18 heures 

262views

La synergie des motocyclistes de Bukavu en province du Sud-Kivu, hausse le ton suite aux multiples tracasseries policières dont ils sont victimes à partir de 18 heures. Ces motocyclistes sont descendus dans les rues de Bukavu ce lundi 6 septembre 2021, pour demander à l’autorité provinciale de s’impliquer afin de trouver  une solution qui permettra un bon climat de travail.

Devant le gouvernorat de province situé à Labotte en commune d’Ibanda, monsieur Chiruza Murhigisi Boss, président Urbain de l’association SAM/SK, a indiqué que c’est depuis l’instauration des gestes barrières contre la pandémie à covid-19 que certains policiers ont commencé à mettre en mal les motocyclistes en leur demandant de payer une quelconque somme d’argent.

« Depuis l’interdiction de circuler après 21 heures, les policiers ont commencé à partir de 18 heures tracasser les motards sans raison valable. Ils nous ont été demandé d’acheter les documents permettant la libre circulation et nous y sommes conforme. Fort malheureusement, les policiers eux ne respectent pas cette décision salutaire du gouverneur de province. Nous demandons au gouverneur de réinstruire le général de la police pour que ses éléments traitent les motocyclistes convenablement en respect des mesures prises par les autorités, » a déclaré Chiruza Murhigisi Boss.

Un motocycliste s’indigne de la manière de faire des éléments de l’ordre.

« Les policiers nous tracassent à partir de 18 heures. Nous sommes vandalisés pendant notre travail sans raison valable. Les policiers ne nous posent aucune question, ils se précipitent sur la moto avec brutalité et parfois même ils nous tirent dessus. Nous payons de l’argent d’amende pour des fautes non commises et en contrepartie, il n’y a même pas une quittance. Nous sommes congolais et nous avons la force de nous battre avec ces policiers si rien n’est fait. Mais pour la consolidation de la paix et de la dignité humaine, nous demandons aux autorités de bien trouver des solutions à ces comportements malsains de nos policiers, » renseigne Salomon, motocycliste de Bukavu.

La conseillère du gouverneur de province en matière des infrastructures, Mamy Wema, qui a reçu ce mémorandum, a promis de le faire parvenir à qui de droit.

Il sied de signaler que la Synergie des Motocyclistes de Bukavu SAM aslc/SK renferme en son sein 6 Associations des motocyclistes. Ces structures ont profité de l’occasion pour proclamer leur soutien au gouverneur de province du Sud-Kivu, dans le processus d’éradication des Sociétés chinoises qui exploitent illégalement les ressources naturelles à Mwenga.

Par Carine Bintu

Leave a Response