+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Bukavu : L’incursion des rebelles a affecté le travail de la cour militaire

393views

Les affrontements qui ont endeuillé la ville de Bukavu la matinée du 03 novembre ont paralysé plusieurs secteurs dont celui de la justice. Plusieurs bureaux dans la ville de Bukavu se retrouvent inondés par des dossiers qui étaient programmés pour la journée du mercredi.

Bien que la circulation a repris sur plusieurs artères de la ville de Bukavu et que le drapeau du pays soit hissé de nouveau à la place de l’indépendance, le travail s’alourdit dans certaines administrations. Si ce n’est au parquet général de Bukavu, c’est au niveau des bureaux en charge de la justice civile ou militaire.

Cependant, la cour militaire de Bukavu qui préparait l’extraction des prisonniers et le traitement de plusieurs dossiers au compte des justiciables s’est retrouvée en difficultés liées aux échauffourées des rebelles et les FARDC, la matinée du mercredi 03 novembre 2021.    

Contacter le premier président de la Cour militaire de Bukavu, pense qu’en sa qualité de juge militaire la situation désastreuse que la ville de Bukavu a connue en ce jour a fait rater des audiences. Innocent Mayembe fait savoir que le mercredi qui était une journée préparée pour des audiences au palais de justice militaire, il était difficile pour eux de faire quoi que soit au compte des justiciables.

« Les justiciables ne pouvaient pas se présenter au tribunal et même l’extraction des prisonniers déjà jugés ne pouvait pas avoir lieu cela compte tenu de la situation sécuritaire du mercredi matin et jusque tard dans la nuit. L’insécurité provoquait par des inciviques dans nombreux quartiers de la ville de Bukavu était indescriptible et ne pas passé inaperçue quant aux prévisions de certaines tâches à exécuter », renseigne Innocent Mayembe Sangala, premier président de la cour militaire de Bukavu

En plus, le juge de la cour militaire signifie à quiconque et/ou la maison qui aura servi de cachette d’armes de guerre utilisée pour ces assaillants sera assimilé à ces malfrats et passible de la servitude pénale de 20 ans de prison. Il ajoute que ces individus qui ont attaqué la ville sont déjà en situation conflictuelle avec la loi et quelques-uns d’entre eux sont déjà capturés par le commandant des opérations Sokola 2 en charge de la sécurité de la ville de Bukavu.

Eu égard à cette situation, le juge président de la cour militaire de Bukavu demande à l’opinion civile que militaire détentrice d’une information quelconque en rapport avec le désordre semé dans la ville de Bukavu de dénoncer, indiquer et /ou signaler tout cas suspect concordant avec les rebelles. Par ailleurs il confirme que tous les assaillants capturés seront soumis à des audiences publiques et jugés selon la loi pour avoir semé les troubles dans le chef de la population et perturbé l’ordre public.

Il sied de signaler que la ville de Bukavu a connu des effets de choc le mercredi 03 novembre 2021. Des attaques d’hommes armés qui ont laissé à leur passage un bilan ensanglanté des civiles ainsi que des militaires. Pour l’autorité provinciale, 36 bourreaux ont été capturés dont 4 blessés, 9 morts parmi lesquels 6 assaillants et 3 éléments de la défense nationale.

 

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp