+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

GIF/Sud-Kivu : Le caucus de femmes et les femmes professeures, demandent aux étudiantes de rêver grand

386views

Un cadre d’échange organisé par le caucus de femmes du Sud-Kivu pour la paix en faveur de femmes professeurs d’université et d’institutions supérieures. Ces dames élites congolaises réfléchissent sur l’état de lieu de la femme au niveau de l’enseignement supérieur et définissent quelques stratégies pour rendre effectif l’égalité entre l’homme et la femme au sein des universités et instituts supérieurs.

Au cours de ce mois dédié aux droits de la femme, le caucus de femmes du Sud-Kivu travaille sur le leadership féminin d’excellence, une société égalitaire, ensemble avec les femmes professeurs évaluent la valeur ajoutée de la femme dans des universités et institutions supérieures. La grande question reste de savoir si la présence de la femme à l’auditoire ou comme responsable peut rassurer le cursus académique de la jeune fille étudiante.

« Nous entant que caucus de femmes nous avons pensé qu’il est important d’échanger avec les femmes professeures d’universités et institutions supérieures sur les stratégies de collaboration entre cette catégorie des femmes et d’autres organisations sur l’égalité du genre. Nous encourageons les femmes responsables dans des universités d’avoir un œil regardant sur ce qui se passe à l’université,’’ conscientise Solange Furaha Lwashiga, secrétaire exécutive du Caucus des femmes du Sud-Kivu pour la Paix.

A Solange Furaha Lwashiga d’ajouter ;’’ Il y a de femmes chercheuses et notre travail est d’alimenter les sujets de recherche, de publications d’articles. Nous devons continuer à encourager, à motiver les filles d’affronter les études universitaires comme leur collègue garçons,’’

Pour le professeur docteur, Masoka Wantu Bibishe, Directrice Générale de l’institut supérieur de commerce ISC Bukavu, un défi majeur reste encore à relever car plus l’on monte en grade dans des universités et institutions supérieures, plus le nombre de femmes diminuent.

’Je peux dire que la représentativité des femmes dans le milieu universitaire est encore minime actuellement en RDC et particulièrement au Sud-Kivu. Si nous pouvons compter les nombres de femmes qu’on trouve au niveau de conseil de gestion dans différents établissements supérieurs et universitaires, leur nombre n’est pas au-delà de 10.  Le nombre de femmes professeures ne pas consistant même chose pour les femmes CT et Assistantes,’’ révèle le professeur docteur Masoka Wantu Bibishe.

Masoka encourage les filles de prendre à bras le corps leur responsabilité pour qu’elles soient prêtes à prendre la relève de professeurs une fois en retraite.

Anne Marie Totoro, recteur de l’Université Anglicane du Sud-Kivu, interpelle la jeune fille étudiante d’être compétitive afin de faire face au chalenge dans le monde scientifique.

’ Selon les analyses que nous menons nous nous rendons compte que les jeunes filles sont distraites par plusieurs situations qu’elles rencontrent dans la vie, mais aussi celles qui ont évolué et qui sont assistantes n’évoluent pas non plus. La plupart sont aussi emportées par leurs relations amicales aux lieux de s’adonner à leurs études. Nous leur disons que les études demandent un peu de disciplines,’’

Patrick Babwine

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp