+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

GOMA/sinistrés : Refus aux victimes d’accéder dans des milieux les plus touchés, une décision jugée irréfléchie (Marrio Ngavho)

280views

 Malgré la décision prise par les autorités du Nord-Kivu pour permettre aux sinistrés de Goma de retourner dans leur famille, les plus victimes qui ont perdu leur maison ne sont pas autorisés à regagner leurs endroits. Selon les informations de la Société civile de Goma Marrio Ngavho, précise que ceux qui ont vu leur maison calcinées ne doivent pas aller dans leurs conceptions ils doivent plutôt rester dans des sites de délocalisation. Une décision qui semble ne pas convaincre les victimes.

Dans le souci de les assurer une bonne sécurité et de les préserver contre  toutes maladies, le gouverneur militaire interdit à toute personne d’accéder dans les zones ravagées par les laves du volcan. Par ailleurs, il recommande aux sinistrés qui ont perdu leurs maisons de rester encore dans des sites d’hébergement ou dans des familles d’accueil. Une idée qui est par contre jugée impopulaire par la population.

‘’ Ceux qui ont vu leurs maisons calcinées, il faut qu’ils restent dans les zones de délocalisation en attendant que les laves soient réellement éteintes et dans l’avenir on peut voir comment on pourra leur chercher l’endroit où ils peuvent vivre. Cette décision nous semble impopulaire et irréfléchie aussi longtemps que les conditions de vie ne sont pas réunies dans ces sites de localisation. Pas d’eau, pas de médicaments.

La population juge bon de rentrer à Goma pour y exercer leurs petites activités, que d’être sacrifiées dans des sites non entretenus. Ces derniers recommandent que des études approfondies soient menées par L’OVG pour savoir  si l’on peut loger dans ces endroits.

‘’ La ville de Goma n’a plus d’espaces libres pour ramener des gens. Comme vous le savez ils vivaient dans des territoires de Nyiragongo, des conditions et coup de vie et le problème des autochtones ça va créer des complications’’

que le gouvernement trouve une solution urgente pour recevoir ces personnes et que les conditions soient adaptées aux respect de la dignité et des droits de l’homme.

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp