+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
La RN5 coupée, la circulation bloquée
La RN5 coupée, la circulation bloquée
Environnement

Kinshasa : plaidoyer sur l’état de dégradation et coupure de la route RN5 (député national du Sud-Kivu)

15993views

La nuit du 03 Avril 2021, une forte pluie a occasionnée des dégâts énormes sur la route nationale  numéro 5. La  RN5 est impraticable entre Kajembero et Kianfishi au quartier route Malago de la localité Rusherezi. Les conséquences de cette coupure dans les escarpements de Ngomo/Nyangezi se font sentir sur le social de la population dépendant de cette route.  Cette infrastructure d’intérêt interconnexion provinciale et régionale facilite les trafics d’approvisionnement en produits de première nécessité.

La RN5 joue la jonction  entre la ville, les territoires qui sont des sources de production agricole. Elle constitue une corde de liaison entre la province de Tanganyika à Kalemie via Fizi, Baraka,Uvira Kamanyola limite avec le Rwanda et Burundi au niveau des escarpements de Ngomo/Nyangezi.

Olive Mudekereza Namegabe, député national et élu de Walungu invite les autorités tant nationales que provinciales à s’impliquer dans la réhabilitation de toutes les routes d’intérêt public pour empêcher que la ville de Bukavu ne soit coupée de ses territoires.

«  La RN3 qui va de Bukavu vers Kisangani via Bitale Bulambika, Hombo, WALIKALE, Lubutu reliant 4 provinces dont le Sud-Kivu, Nord-Kivu, Tshopo et Maniema est impraticable à cause de manque des ponts. Des bourbiers et nids de poules qui jonchent  le long de la route commencent par  Bulambika, Hombo jusqu’à Walikale.  Bukavu via Kabare-Kalehe au niveau de Nyabibwe à 100 km, la RN2 est presque coupée au lieu appelé « chez le français » entre le nord et le sud,’’ peut on lire dans le document rédigé par Mudekereza député national.

D’ajouter : ‘’L’axe Bukavu- Maniema via les territoires de Mwenga et Shabunda, d’ailleurs greniers agricole et miniers de la province du Sud-Kivu n’est pas praticable à cause de manque d’entretien et ponts en mauvais état sur plus de 300 kms sur la RN2 »

Mudekereza pense que la réhabilitation des infrastructures routières à l’Est de la RD Congo  impliquerait de loin ou de prêt la stabilisation de la région, mais aussi ça contribuerait au relèvement de l’économie à l’Est de la RDC.

‘‘Il n’y a pas de développement sans sécurité et vice versa. Au centre de tout, se trouve le développement des infrastructures de base dont les routes qui servent des voies de communication, de transports et circulation des personnes et des biens ;’’ a-t-il déclaré.

Selon certaines révélations reçues à l’assemblée provinciale, le chef de l’Etat Félix Tshilombo jouerait au mépris et à la négligence dans la réhabilitation de la route nationale N°5.

‘’C’est vraiment un sabotage, depuis que nous avons alerté sur la dégradation de la RN5, rien n’est fait. Le président aurait envoyé uniquement 60 mille dollars, le gouverneur a contribué à hauteur de 20 mille et les opérateurs économiques ont déboursé 40 mille. Allez y comprendre vous-même ce qu’une telle somme peut faire vu la grandeur du dégât,’’

Signalons que le document de plaidoyer écrit en date du 07 Avril 2021 par l’Assemblée Nationale de Kinshasa est adressé au Président de la République et signé par le député National Mudekereza Namegabe Olive, élu de Walungu.

carine Bintu

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net