+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

Président Paul Kagame, entre nier des crimes et soutenir les processus visant le retour de la paix en RD Congo !

297views

« Mais, il n’y a pas eu de crimes », a déclaré le président Rwandais Paul Kagame avant d’ajouter ; « Nous serons aussi aux côtés de la RDC pour toutes les initiatives mises en place pour renforcer la sécurité dans l’est de son territoire, frontalière de notre pays ». La sortie médiatique de Paul Kagame sur la situation sécuritaire à l’Est de la RD Congo, suscite des questionnements  dans le chef de congolais.

Des citoyens Congolais, plus particulièrement ceux de l’Est semblent rejeter toute forme d’opérations avec le Rwanda sur le territoire congolais. Ils disent que nier la réalité sur des massacres perpétrés   en RD Congo et soutenir les processus visant le retour de la paix, sont deux idées incompatibles.  Plus d’un analyste s’interrogent sur la forme de soutien que le numéro un de la République du Rwanda, apporterait à l’Etat Congolais, étant donné qu’il ne reconnaît pas des crimes atroces qui marquent son histoire.

Interrogé par des médias Français au sujet de l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri, une des provinces frontalières avec le Rwanda, le Président Paul Kagame a exprimé son soutien à toutes les manœuvres visant le retour de la paix sur l’étendue du territoire Congolais.

« Nous saluons cette initiative prise par les autorités de la RDC et nous ferons ce qui est en notre pouvoir pour qu’elle soit fructueuse », a-t-il ajouté.

Devant ce double langage de l’homme fort de Kigali, d’autres observateurs et analystes politiques estiment que face aux propos négationnistes sur les crimes commis en RDC et  face aux insultes à l’égard du Docteur Mukwege  qui milite pour la justice et la paix en République Démocratique du Congo, en interpelant la communauté internationale, ont    fait savoir  qu’un    tel agissement constitue une énième agression pendant que de milliers des victimes attendent réparation.

Des voix fusent de partout pour demander au gouvernement congolais de requalifier ses relations avec son voisin. Ils rappellent qu’un ambassadeur Rwandais aurait tenu dernièrement ce genre de propos sans aucune réaction du gouvernement congolais suscitant un aveu d’impuissance  de ce dernier devant son bourreau.

Par Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response