+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

RDC : Etat de siège en Ituri, entre échec et réussite

298views

Malgré la nomination de gouverneurs militaires dans des provinces sous l’Etat de siège, la situation sécuritaire reste précaire à Chabi et à Boga après l’attaque du lundi 31 mai 2021 et qui a fait 55 morts. Des sources locales indiquent qu’aucun dispositif militaire n’est mise en place dans cette partie Sud de la province de l’Ituri. Des habitants redoutent d’une nouvelle attaque de ces hommes armés ainsi ces derniers sont en train de quitter les zones pour s’abriter dans les lieux sécurisés. Johnny Kashama, le gouverneur militaire, a annoncé des opérations de grandes envergures pour traquer les auteurs de ce massacre de civiles.

Selon des sources locales, la population vit dans une psychose car les ennemis circulent encore dans la Zone. Elles renseignent que, certains habitants ont passé la nuit à la belle étoile, d’autres ont trouvé bon de quitter le lieu pour se mettre à l’abri du danger. Nos sources indiquent qu’il n’y a pas des FARDC dans plusieurs localités et la population attend avec impatience le déploiement des éléments  FARDC pour traquer ces ennemis de la paix.

Le gouverneur militaire Johnny Kashama rassure que ces violences vont s’arrêter incessamment. Il a mis en garde ceux qui cherchent à défier les autorités en commettant ces violences

« Il y a des personnes qui pensent qu’ils peuvent encore nous humilier en faisant ce qu’ils ont fait hier à Chabi et à Boga. Rassurez-vous, ça va s’arrêter. Tout cela qui sont entrain de collaborer avec l’ennemi, que ça soit la population, que ça soit parmi nous, nous vous disons que nous allons vous traquer », a déclaré Johnny Kashama, gouverneur militaire de la province d’Ituri.

Les 55 corps de victimes de ce massacre, ont été enterrés le lundi 01 juin 2021 à Chabi et à Boga par des communautés locales. Une dizaine de personnes prises  en otage par ces inciviques sont toujours entre les mains de leurs ravisseurs.

Il sied de noter que 55 personnes ont été exécutées, 7 véhicules incendiés, 7 personnes blessées et biens d’autres dégâts sont enregistrés dans un nouveau massacre de la population civile à Irumu, en province de l’Ituri.  Les présidents du groupe parlementaire de 26 provinces de la RD Congo déplorent ces atrocités par des hommes non autrement identifiés.

Il sied de signaler que le président de la RDC serait en train d’envisager les mécanismes de solliciter aux parlements un prolongement de l’Etat de siège dans des provinces  concernées.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response