+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

RDC : Quand Guillain Nyembo instaure l’ordre et la discipline au sein du cabinet de Félix Tshisekedi

317views

Guillain Nyembo, Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo, vient de taper du poing sur la table pour faire régner l’ordre et la discipline au sein dudit cabinet. Des membres de ce bureau seraient entrain de violer l’ordonnance n°21/010 du 5 Mars 2021 portant organisation et fonctionnement du cabinet du président de la république. Dans une note circulaire, Nyembo,  démontre que seul le cabinet du chef de l’Etat, légalement a dans ses attributions de gérer les questions des invitations adressées, d’organisations des séances ou des réunions de travail et rendre compte au président.

A en croire les observations du patron du cabinet du chef de l’état, certains membres brillent par des actes qui dénotent de l’usurpation du pouvoir exclusif vis-à-vis des autres institutions et tiers.

 « Les invitations sont adressées par les membres du cabinet aux autorités politiques, administratives ou encore à des citoyens, les conviant à prendre part à des réunions ou séances de travail pour le compte de la présidence de la république  sans pour autant avoir obtenu, au préalable une autorisation du Directeur de cabinet du président de la république. Les mêmes membres se donnent les attributions unilatérales et les prérogatives ou la prise d’initiatives personnelles pour les règlements des litiges qui se posent au sein des administrations publiques et même privées, » Peut-on lire dans le document

Nyembo rappelle aux membres du cabinet du président de la République les attributions de tout un chacun dans le but de remettre de l’ordre au sein de cette haute administration du pays.

« Seul le directeur de cabinet a le pouvoir d’engager le cabinet vis-à-vis des tiers ou d’échanger la correspondance avec l’extérieur ou les autres institutions, sauf délégation expresse des pouvoirs ; les conseiller spéciaux rendent directement compte de leur mission au chef de l’Etat conformément à l’article 8 de l’ordonnance précitée et le invitations des personnes extérieures au cabinet (autorités politiques, administratives, tiers) préalablement ouvert et attribué au sein du cabinet du président de la république, » précise-t-il.

« Quiconque se dérogera aux dispositions de l’ordonnance n°21/010 du 5 Mars 2021 et décisions mentionnées ci-dessus tirera les conséquences de son comportement », conclut Guillain Nyembo.

Par Carine Bintu

Leave a Response