+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
samedi, septembre 25, 2021
Politique

RDC : Tshisekedi fait les points sur des questions sanitaires, politiques et économiques au pays

L’épidémie de méningite dans la province de la Tshopo, la mise en place du mécanisme de suivi et d’évaluation de l’action gouvernementale et l’économie. Tels sont les points qui ont fait l’objet de la dix-neuvième réunion du conseil des ministres tenue par visioconférence et présidée par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, le vendredi 10 Septembre 2021.

Sur le plan sanitaire, le président de la République a appelé le ministre chargé de la santé publique à prendre des mesures préventives pour mettre la pandémie de méningite hors d’état de nuire sur l’étendue du territoire national, surtout en province de la Tshopo.

« En raison de la gravité de la situation, le Président de la République a instruit le Ministre de la Santé Publique à prendre toutes les dispositions pour contenir cette épidémie de méningite, interrompre sa chaîne de transmission dans la province de la Tshopo et ainsi éviter qu’elle se propage dans les autres provinces et pays limitrophes. ». Peut-on lire dans ce compte  rendu

Au niveau de la mise en place d’un mécanisme de suivi et d’évaluation de l’action gouvernementale, le président de la République a fait montre de son vouloir faire pour faire sortir le pays de son gouffre de sous-développement.

« La poursuite de l’instauration du mécanisme de suivi et d’évaluation du Gouvernement est un impératif qui permettra à l’Exécutif de mieux calibrer son action et doter la République Démocratique du Congo des moyens de sortir des affres du sous-développement. » a renseigné Félix Tshisekedi Tshilombo.

Intéressé par l’Economie du pays, l’évaluation du contrat sino-congolais s’est avérée un grand échec pour le pays vues des multiples incapacités observées.

« La République Démocratique du Congo accuse un important déficit en termes d’infrastructures. Cette réalité constitue une entrave à son développement. C’est dans cet esprit qu’en 2008, dans le souci de capitaliser toutes les sources disponibles de financement des infrastructures, la République Démocratique du Congo avait signé le contrat dit « sino-congolais » renégocié en 2009. »

En outre, au niveau des entités territoriales, une mise en place d’un plan de développement sera effective pour permettre une cohésion des entités territoriales et les villes du pays.

« Ce Plan constitue un défi logistique et infrastructurel important qui aboutira à une plus grande interconnexion des villes et villages. Il vise un développement inclusif qui profitera à toutes les couches de la population. » A-t-il ajouté.

Pour rappel, Félix Tshisekedi Tshilombo a appelé le premier ministre à l’implication pour une bonne mise en œuvre de ce plan d’actions.

Hortense Zabona

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net