+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

Sud-Kivu : 5ème jour ce 15 Mars de sit-in à la division de la Fonction publique

295views

Des agents de la division provinciale de la fonction publique au Sud-Kivu sont en sit-in depuis le Jeudi 11 Mars 2021 à leur bureau situé à Labotte dans la ville de Bukavu. Ces agents exigent le remplacement du chef de cette division Balola Muhari. Il est accusé de plusieurs griefs dont l’octroi des numéros matricules à ses enfants mineurs.

Ils sont plus d’une dizaine au bureau de la division. Des femmes et hommes agents à cette division sont assis dans la cour de cette division. Sur leurs papiers et tableau on peut lire :

« Nous agents de la division provinciale de la fonction publique disons non au retour du Chef de Division Balola Muhari suspendu pour la 3ème fois pour avoir monnayé des documents administratifs, avoir engagé ses propres enfants mineurs induisant le ministre national en erreur. Avoir détourné mensuellement le reliquat de la prime se levant à un montant de 5 435000 FC, le concubinage, le règlement de compte et la prise en otage de la division par la famille Balola ».

Et d’ajouter :

« Les agents de la division provinciale de la Fonction publique chargée des actifs du Sud-Kivu, demande à toute personne victime d’un quelconque monnayage des actes administratifs comme eux, en l’occurrence les notifications, les feuilles de route, les arrêté, les lettres de mise en disponibilité, les demandes de congé, etc. ; lequel avait été orchestré par les anciens chefs de ladite Division dans les jours passé, de venir à cette Division pour une éventuelle réclamation ».

Contacté Balola Muhari, fait savoir que les agents qui manifestent sont des nouveaux qui ne sont même pas connus par le gouverneur et le secrétariat général.

« Ils sont qui pour s’opposer à la décision du gouverneur qui m’a réhabilité depuis le 06 Mars. Ce sont des petits rebelles. Ce dossier date de 2019. Moi j’attends juste la notification du gouverneur pour commencer le travail », précise Balola.

Dans le même sens, le torchon brule entre l’actuelle cheffe de division de l’Habitat et certains agents.

On l’accuse aussi de spoliation des certaines parcelles de l’Etat en se couvrant derrière le Partenariat Public Privé.

 

Leave a Response