+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
samedi, septembre 25, 2021
Actualité

Sud-Kivu : fin de l’histoire pour la grand-poste, des journalistes en détresse

Plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés dans un incendie survenu la nuit de mardi à mercredi 15 septembre 2021, à l’hôtel de poste situé en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Scellé depuis l’après-midi de ce mercredi, ce bâtiment qui abritait plusieurs médias notamment la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC), la Radio-télévision Canal futur, la Radio-télévision Grand Lacs (RTVGL) et la Radio Télé Maturité (MRT9), a signé son dénouement et ouvre la porte de chômage à des centaines des personnes.

En plus de  médias, la grand-poste était envahie par des cabinets d’avocats, des églises, des services administratifs et divers bureaux. Des journalistes qui œuvraient dans ce bâtiment expriment un sentiment de regret.

« Sur l’aspect professionnel, l’avenir est sombre. On avait une maison de presse, la MRT9, mais aujourd’hui ça n’existe plus car tout a été incendié. Comme ce matin, je ne saurai pas dire aux auditeurs que MRT9 sera à nouveau opérationnel à tel moment, mais en tant que journaliste j’assumerai toujours d’une manière ou d’une autre ma tâche d’informer la population. Je pense que les autorités vont voir dans quel mesure elles peuvent venir en aide aux médias victimes de cet incendie », a déclaré Innocent Bubake, journaliste à MRT9.

Egide Sanzira, journaliste de Canal Future, regrette de voir que la maison dans laquelle il prestait, a été réduite en cendres.

« Nous sommes parmi les meilleurs victimes de cet incendie, nous n’avons rien sauvé. Nous avons rencontré tous les matériels de la maison calcinés. Nous espérons que le boss va se prononcer d’un moment à l’autre pour nous donner la suite de ce que va devenir le futur canal. Nous espérons que nous trouverons encore la possibilité de revenir vers nos fidèles auditeurs », espère Egide Sanzira, journaliste de Canal Futur.

Pour rappel, il y a à peu près plus de dix ans qu’un autre incendie a été déclaré à la grand-poste. Avant ce énième incendie, la cours intérieure de ce bâtiment était déjà transformée en garage pour l’entreposage des épaves des véhicules et la réparation d’autres engins. A l’extérieur, on pouvait observer des photocopieuses et publiphones, des épaves de véhicules abandonnées, des containers servant de restaurants, des secrétariats publics et privés.

« L’hôtel de poste restera gravé dans les annales du passé », a déclaré un observateur rencontré sur place.

Il sied de noter que la cause de l’incendie reste jusque-là inconnue.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net