+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
le territooire de Kalehe à feu et à sang p
le territooire de Kalehe à feu et à sang p
DDH et Journaliste

SUD-KIVU : Kalehe un couloir de la mort

15986views

 L’insécurité dans le territoire de Kalehe continue son parcours sans aucune implication des tenants de pouvoir pour mettre fin à cette situation. Les groupes armés dictent la loi, tuent, tracassent et même enlèvent des paisibles citoyens dans cette partie de la province du Sud-Kivu. La société civile et certains mouvements citoyens montent  au créneau et demandent aux autorités de prendre conscience de la situation qui risque d’aller au-delà de la réalité du moment.

Les affrontements qui ont eu lieu samedi le 17/04/2021 entre le Raiya Mutomboki et les éléments étrangers CNRD/FDLR, et Nyatura à Katasomwa,Chitendebwa en groupement de Mubuku Territoire de Kalehe ont causés d’énormes dégâts  dans ces milieux précités. La société civile de Bunyakirri alerte les autorités à tous les niveaux et leur invitent à faire diligence pour que cette situation prenne fin à Kalehe,

« Ces affrontements ont commencé aux environs de 10heures à kitendebwa en groupement de Mubuku, où ces éléments étrangers armés jusqu’aux dents ont repoussé  les Raiya mutomboki dans la forêt de kitendebwa. A leur passage, ils ont égorgé innocemment 4personnes qui étaient en fuite parmi lesquelles deux hommes de troisième âge, une femme et un vieux papa à Chirimiro; » renseigne Didier Kitumaini de la Société Civile de Bunyakiri.

Triste constat fait par notre source qui n’arrive pas à comprendre comment la vie des paisibles citoyens peut être mise en danger sans aucune intervention. Les habitants de Kalehe deviennent  des déplacés sur leur terre alors que des étrangers y circulent librement. Il en appelle ainsi le gouvernement provincial à la recherche d’une solution dans l’immédiat.

« Une communauté qui se proclame “Communauté Hutu et tutsi Congolaise ” qui circule librement et détient les armes de toute catégorie sans  inquiétudes dans un pays où il y a un président ou une province avec un gouverneur. C’est vraiment Dommage et regrettable ; »

Pour le mouvement OBAPG/RDC noyau de Kalonge, la réalité du moment devient insoutenable. A notre source d’appeler les autorités à l’appropriation de la situation sécuritaire dans les hauts plateaux de Kalehe. Pour rappel, après les affrontements qui ont eu lieu le 4 du mois en cours et qui ont conduit  à la mort de deux militaires parmi lesquels un colonel et un capitaine, il s’observerait  une insécurité grandissante à Kalonge.

‘’Chaque après 18h tout le monde qui passe, en l’occurrence la jeunesse est victime de la tracasserie de certains militaires FARDC qui tabassent, emportent argent, téléphones et autres biens de valeurs sous prétexte qu’ils veulent venger leurs collègues. Eu égard à cette situation, le mouvement citoyen OBAPG/RDC demande aux autorités de se saisir de cette question dans l’extrême urgence pour garantir à la population la sécurité et cela avant que le pire n’arrive,» alerte Yoeli Nyabirungu, militant du mouvement citoyen OBAPG/RDC noyau de Kalonge

Signalons que plusieurs maisons ont été détruites et pillées, des écoles et églises démolies dans la partie Chirimiro,mushunguti, Murangu et Tshigoma à 27km de Bulambika sur la RN3. Le centre hospitalier et le centre de Santé de Tshigoma systématiquement pillés et démolis.

La société Demande au Gouvernement congolais de prendre ses responsabilités en main en organisant les opérations militaires contre ces groupes armés locaux et étrangers actifs dans tout Kalehe.

Hortense Zabona

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net