+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
A l'assemblée provinciale, les élus n'ont pas touché il y a 13 mois.
A l'assemblée provinciale, les élus n'ont pas touché il y a 13 mois.
Politique

SUD-KIVU : la crise que traversent les députés à l’assemblée provinciale, une bombe à retardement

16057views

13 mois d’impayé à l’hémicycle provincial au Sud-Kivu, quel travail de qualité à attendre de tels élus ?  Pourquoi ces derniers ne sont pas payés ? Toutes ces questions qui circulent dans l’opinion publique suscitent des doutes vis-à-vis des attentes que la population attend d’eux.  Un système organisé par des dirigeants pour transformer les députés aux clochards, s’indigne Armelle.

Exposés à la corruption ils pourront tout faire  pour chercher comment survivre. La province pourrait assister à des motions sans finalité, à des commissions plus importantes sans rapport final pour sanctionner la mission, s’indigne le président urbain de la société civile

‘’Parfois nous assistons à des motions alimentaires parce qu’ils les font pour chercher quoi manger. Des élus feront des contrôles sans aucune ouverture puisqu’ils veulent mettre une pression pour obtenir de l’argent. Nous avons connu des commissions au niveau de la ville, comme la commission Bulambo, la commission de la DPS et aujourd’hui nous n’avons jamais su le contenu de ces rapports puisque les députés ne sont pas payés.

D’ajouter avec nostalgie,  « C’est un regret total, nous ne pouvons pas attendre de ces députés un travail de qualité dans de telles conditions. Les non paiement des émoluments des élus c’est un système politique dans lequel nous sommes et qui consiste à un  principe de la main qui donne  est toujours au déçu de celle qui reçoit. ’’ Déplore Jackson Kalimba président urbain de la société civile Bukavu.

Les députés enfermés dans la même enveloppe que les fonctionnaires de l’Etat congolais

Alors que nous assistons à des mouvements de grèves et manifestations dans différentes divisions en province et au pays, au sein de l’enseignement primaire et secondaire, les élus enregistrent plusieurs mois d’impayés. Sont-ils complices de leur situation au point de garder un silence absolu durant une année?  Des maisons appartenant aux députés, poussent comme des champignons. Ils roulent dans des véhicules de luxe et tous en bonne mine, une raison de plus de penser qu’ils seraient corrompus.

Les députés sont inefficaces, improductifs et plus souvent observateurs alors que la province sombre. Les biens de l’Etat spoliés à leur présence, l’insécurité ravage la province et rien n’est envisagé se plaignent les acteurs de la société civile.

 ‘’Ils ont été Absents sur terrain  pour s’entretenir avec leur base par manque de moyens disent ils. Quelles matières vont-ils débattre en plénière aussi longtemps qu’ils n’ont pas fait des terrains auprès de leur base ? Depuis deux ans aucun édit déjà voté, des réels indices qui prouvent qu’il n’y a rien du tout. Les fonctionnaires de l’Etat dans différentes divisions et par tout ne sont pas payés. Taxés de complicité puisque une année durant on ne les a jamais entendus dénoncer ou s’indigner du  non paiement,’’ martèle Kaimba.

Contacté par la rédaction, Armelle Katembera, coordonnatrice de l’organisation célébrons le courage de la femme et vice présidente de la composante femme de la société civile, souhaite que les gens réfléchissent sur la question de savoir pourquoi les élus ne sont pas réellement payés ?

Un président absent ignore tout sur les conditions de son peuple

Le manque de permanence du chef de l’Etat fait objet des critiques sur la situation actuelle des élus provinciaux. Utiliser l’argent des pauvres contribuables pour mener sa vie, c’est une façon de cracher sur l’honneur du peuple congolais. La permanence du chef de l’Etat dans son pays est d’une importance pour étudier les graves difficultés de son peuple et chercher comment y remédier.

’Nous recommandons que le président de la RDC ait ses deux pieds sur terre pour enfin réfléchir sur la situation de son pays. L’on ne peut pas comprendre que le chef de l’Etat puisse effectuer autant de sorties avec encore une grande équipe dans sa suite et oublier le social de son peuple. Si les députés, les autorités et d’autres agents ne sont pas payés est-ce qu’on peut accuser la covid-19 ? Je pense non puisque toutes les activités au pays fonctionnent normalement et le Chef de l’Etat  et son gouvernement n’ont pas arrêté de voyager,’’ rappelle Armelle Katembera.

Plus d’une année sans payer les émoluments des députés c’est juste pour rendre de clochards. Les édits ne sont pas votés, les contrôles parlementaires feront le cadet de leur souci.

Pour mieux vivre, il faut payer les salaires et émoluments pour les fonctionnaires et élus au pays une recommandation d’Armelle.

Patrick  Babwine  

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net