+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
Exif_JPEG_420
Entreprenariat

SUD-KIVU : Les commerces transfrontaliers, les commerçants congolais y voient un danger, OPEC rassure

16009views

En dépit du climat des affaires en RDC dans le cadre de la création des zones de libre échange continental, il y a des lois et principes nécessaires réglementant les petits commerces que les étrangers doivent suivre. L’Office de Promotion de Petites et Moyennes Entreprise au Congo, éclaire les zones d’ombres sur comment réglementer les petits commerces et protéger les entrepreneurs au Sud Kivu tout en encourageant les investisseurs extérieurs.

Tout serait parti de multiples plaintes fournies par des commerçants et hommes d’affaires Congolais qui accusent les étrangers exerçant les affaires en province en violation des textes légaux. Le directeur provincial de l’OPEC s’est livré au jeu des questions et réponses des journalistes en province et a tenté de fournir des explications sur la gestion de climat d’affaires.

‘’ Les petits commerces sont uniquement autorisés au Congolais et non aux étrangers. Nous déplorons le fait que les étrangers exercent leurs activités en utilisant des patentes des Congolais. Nous signalons que les étrangers ont le droit d’opérer en RDC mais ils devraient respecter les droits basiques. Nous savons que le Congo est encore en retard du point de vue production, mais nous devons  avancer puisque le Chef de l’Etat a déjà signé des accords portant création de la zone de libre échange continental. Nous sommes en train d’encourager entrepreneuriat de jeunes pour faire face à la concurrence,’’ recommande Lokumu Nakanzeni Jean Paul

Lokumu rassure privilégier l’approche d’échange avec les étrangers au Congo juste pour soigner le climat des affaires et éviter des frustrations de part et d’autre.

‘’Nous avons l’obligation de marcher avec les Etats membres, mais nous allons sensibiliser les uns et les autres tout en montrant la limite que possèdent les commerçants étrangers. Ces hommes d’affaires étrangers doivent s’implanter librement tout en respectant les procédures (vendre uniquement en gros, car la vente en détail revient aux autochtones,’’

Ce service avocat des entrepreneurs Congolais rassure les commerçants dans la province qu’il fera tout pour protéger l’économie du pays malgré la concurrence à laquelle le pays devra faire face.

Rappelons que les petits commerçants exerçant les activités transfrontalières en province du Sud-Kivu sont confrontés à d’énormes problèmes dus à la concurrence. La multiplication des taxes ne favorisent pas le climat des affaires en RD Congo.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net