+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, octobre 27, 2021
Economie

Sud-Kivu : Les étudiants promettent du lourd contre la taxe RAM

« Nous collège provincial des étudiants du Sud-Kivu, donnons un délai de 72h au Gouvernement pour supprimer d’une manière définitive cette taxe inconstitutionnelle et illégale qui ronge toute la population du Sud-Kivu en générale et les étudiants en particulier ». Cet ultimatum ressort d’une déclaration contre la taxe sur le registre des appareils Mobiles (RAM), rendue publique ce mardi 7 septembre 2021, par des étudiants du Sud-Kivu, à travers leur collège provincial.

Ces chefs d’institutions supérieurs et universitaires du Sud-Kivu se disent déterminés à poursuivre la lutte si une fois leur revendication ne trouve pas de solution favorable. Cette structure citoyenne salue les efforts des autres structures qui concourent pour désapprouver les prélèvements effectués illégalement sur les crédits téléphoniques des paisibles citoyens.

Le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu estime que la taxe RAM est illégale car, elle ne figure pas dans la loi des finances 2021. Il s’indigne de voir que ladite taxe n’a pas de contrepartie vis-à-vis du contribuable.

« Depuis son avènement et son instauration en République Démocratique du Congo par le Ministre des postes, téléphones et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), cette taxe RAM n’est pas légitime puisque non acceptée par les utilisateurs des téléphones mobiles », souligne cette déclaration lu par Didier Kusimwerahi, Porte-parole provincial des étudiants du Sud-Kivu.

Ces étudiants lancent un appel à toute la population, les étudiants du Sud-Kivu et à toute personne qui se sent lésé par la taxe RAM, de se joindre à eux afin de mener cette lutte ensemble.

Par Bernardin Matabaro 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net