+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Education

BUKAVU : C25p sensibilise sur le changement climatique, ainsi que sur la résolution 2250

551views

La jeunesse congolaise est appelée à s’approprier la résolution 2250 des nations Unies dans la lutte contre le changement climatique, pour continuer à vivre sur la planète terre en général, et d’une manière particulière, en République Démocratique du Congo. Cet appel est du club des jeunes ressortissants des 25 provinces C25p, lors d’une rencontre entre jeunes, le mardi 12 avril 2022, à l’Institut Supérieur Pédagogique ISP à Bukavu.

Cette rencontre qui est inscrite dans le cadre de sensibilisation des jeunes sur les causes et conséquences du changement climatique, pour ainsi arriver non seulement à trouver solutions aux problèmes liés à ce changement, mais aussi prévenir toute éventuelle conséquence y relatif, a réunis des jeunes des différentes provinces de la RDC.

Pour les organisateurs, la RDC fait face à des nombreux problèmes liés au changement climatique, raison pour laquelle C25p a songé réunir des jeunes, qui constituent la grande partie de la population congolaise, ainsi que l’espoir du développement de la RDC, dans le but de leur parler d’une manière générale, de cette matière environnementale et du contenu de la résolution 2250, pour un Congo étendu.

Selon un activiste du climat et membre de C25p, Guillaume Kalonji, les jeunes congolais doivent s’approprier la question du changement climatique, pour continuer à vivre sur cette terre des humains, car selon ce dernier, personne ne peut vivre sur une terre en feu.

« L’objectif est celui de faire comprendre à la jeunesse congolaise que, la planète terre en général et la RDC en particulier, sont devant des prévisions des catastrophes climatiques graves. Nous avons sensibilisé des jeunes sur les causes et conséquences du changement climatique. Nous avons fait un parallélisme entre changement climatique et tourbière, et nous avons dit à la jeunesse, qu’il est important de conserver les zones ayant la tourbière pour éviter de transformer la tourbière en une bombe climatique », a-t-il dit.

Bien plus, ce dernier invite tout congolais à ne pas pratiquer la déforestation, et à réduire la dépendance aux énergies fossiles par ce que, selon Guillaume Kalonji, la combustion de ces composées suscite la production de Co2, qui par la suite augmente la température à la surface de la terre, et influe négativement le climat.

Signalons que, cet activiste du climat demande au gouvernement congolais de pouvoir accompagner les organisations qui œuvrent dans ce domaine, afin de pouvoir protéger la RDC contre le changement climatique, car selon ce dernier, le climat est une affaire de tous.

Pour rappel, C25p se sert actuellement du contenu de la résolution 2250 pour vulgariser des solutions adaptées aux défis à relever du siècle présent.

Maguy Bapolisi                                                           

 

Leave a Response