+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Stijn Houben, CICR Bukavu
Stijn Houben, chef de la sous-délégation CICR Sud-Kivu et Maniema. Photo tirée ce 20 juin 2022, lors de la conférence de presse à l'Hôtel Elizabeth à Bukavu. Copyright: deboutrdc.net
Consolidation de la paix

BUKAVU : Fin mission, le chef de la sous-délégation du CICR dresse son bilan et exprime son vœu le plus ardent pour les congolais

450views

« Mon souhait le plus cher est que les congolais connaissent enfin une paix durable »

Dans l’objectif de partager son expérience, souligner les défis et les accomplissements humanitaires dans au Sud-Kivu et au Maniema en RD Congo à la fin du mandat de son représentant, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) sous délégation du Sud-Kivu et du Maniema a organisé une conférence de presse ce lundi 20 juin 2022, dans la ville de Bukavu. Tenue à l’Hôtel Elizabeth, en commune d’Ibanda, la conférence a été animée par Stijn Houben, son représentant fin mission.

A la tête de la sous-délégation du CICR Sud-Kivu et Maniema depuis novembre 2020, Stjin Houben note deux défis majeurs auxquels fait face le CICR. Il s’agit notamment de la sécurité du personnel humanitaire et l’accès aux populations affectées par les conflits armés et les violences.

Il note que ces défis, en matière de prévention et de protection, sont généralement les mêmes partout, et pas seulement en RDC.

Réalisations et stratégie

En termes d’accomplissements, Stijn mentionne quelques chiffres à retenir pour 2021 :

  • 544 évacuations médicales ont été réalisées par les volontaires de la CRRDC ;
  • 218 enfants et 4 adultes réunifiés avec leur famille dont ils avaient été séparés à la suite de violences armées ou de catastrophes naturelles ;
  • 432 blessés par armes, civils et combattants, ont été admis à l’HPGRB ;
  • 1229 actes opératoires ont été pratiqués par les équipes formées par le CICR ;
  • Plus de 53 000 patients ont bénéficié des soins gratuits dans les centres de santé et hôpitaux soutenus par le CICR au Sud-Kivu et Maniema ;
  • 830 personnes victimes de violences, dont plus de 573 victimes de violences sexuelles ont reçu un soutien psychologique dans les maisons d’écoute soutenues par le CICR au Sud-Kivu ;
  • 968 personnes en situation de mobilité réduite ont bénéficié des services de réadaptation physique,
  • 678 personnes ont reçu un appareillage orthopédique approprié à leurs besoins. Nous améliorons aussi l’accès à l’eau et l’assainissement en milieu rural.
  • Plus de 52 300 personnes ont bénéficié de la réhabilitation et de la construction de 8 systèmes d’approvisionnement en eau en milieux rural et urbain ;
  • 471 personnes privées de liberté ont bénéficié d’un suivi individuel dans cinq lieux de détention sur un total de 4 308 détenus.
  • Etc.

Pour atteindre ces résultats, Stijn évoque la stratégie d’intervention du CICR qui repose sur 4 piliers principaux dont la Protection, l’Assistance, la Coopération avec le mouvement Croix Rouge dont la Croix-Rouge de la RDC, et la Prévention

Et d’ajouter,

« Nos priorités sont restées les mêmes : travailler en faveur des personnes déplacées internes, des retournés, des personnes blessées, des malades, des victimes de violences sexuelles, ainsi que des personnes privées de liberté, toujours en lien avec les conflits et les violences ».

Cette stratégie est couplée du dialogue établi et constructif avec toutes les parties au conflit et de la neutralité qui sont des moyens ayant permis au CICR de bien mener son travail depuis des décennies.

Lire aussi: SUD-KIVU : Le journaliste Justin Murhula remporte le Prix « Concours Média de Rédaction » organisé par le CICR Bukavu

Conscient du gros travail qu’il reste à faire, Stijn Houben est tout de même fier du travail abattu avec toute l’équipe de la sous-délégation du Sud-Kivu et Maniema.

« Je suis aujourd’hui très content du travail réalisé, même s’il reste beaucoup à faire dans cette belle région pleine de ressources, mais si injustement touchée par les conflits chroniques dont souffrent en priorité les populations civiles. Je voudrais dire aux congolais de ne jamais abandonner leur admirable capacité de résilience »

Ainsi, Stijn est remplacé par Madame Majda Flini qui sera secondée par Gahoussou Yeo. Il va accomplir d’autres fonctions pour le CICR en Syrie.

« Je remercie toutes les personnes que nous assistons pour la compréhension de l’intervention et l’accueil qu’elles réservent au CICR malgré les conflits qui les ont affectées. Je crois en leur espoir et j’admire leur capacité de résilience », a affectueusement conclu Stijn Houben.

Ahana Bryan

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp